Bienvenue sur mon site perso :)
 
   
 

News

Bienvenue dans la section news de mon site pour vous tenir au courant de la vie du site et ... ce dont vous avez envie ! Bon cette section était sensée être un endroit participatif, mais c'est transformé en pseudo blong. C'est à dire un blog ou le temps est LONG entre chaque messages. Vous pouvez m'envoyer un mail à cette adresse si vous êtes scandalisés par quoi que ce soit.


Le joli mois de mai...
Ecrit par Spectrum le lundi 1er mai 2017

Alors déjà côté hardware, Soulsleech se porte à la perfection, j'ai donc rajouté un lecteur de carte mémoire et une carte USB 3.0. Pas encore vraiment testé les débits cela-dit.

En ce qui concerne les serveurs, j'avais hésité avec toute sorte de plan, notamment celui de monter un deuxième serveur en plus du Majestic 2 dont je parle plus bas. Finalement, j'ai trouvé sur ebay une personne qui vendait une X9SCM comme la mienne, je l'ai monté et j'en ai profité pour changer le bloc d'alimentation au cas où (même si je doute que le problème vienne de là, j'avais comme hypothèse que l'onduleur pouvait ne pas prendre le relais assez vite, et que l'alimentation qui était de l'entrée de gamme entraîne des micro-coupures). Tout fonctionne au poil depuis, et je me demande si le problème ne venait pas donc bien simplement de la carte mère précédente.

Majestic est donc presque comme sur la photo, à une alimentation Seasonic 80+bronze près:


vue de l'intérieur de Majestic

En fait ce qui m'a motivé à remonter le même serveur, était d'une part le fait que celui-ci disposait de 32 Go de RAM ECC, chose devenue plus chère aujourd'hui, et surtout, au final il consommait moins que le serveur à base de Xeon L5640 (40W de moins quand même!). Aujourd'hui, Majestic est de nouveau opérationnel, il consomme 90W tout de même et cela m'a amener à réfléchir sur les autres serveurs du réseau. En complément de ce serveur puissant, quelque-chose de plus léger aurait été idéal, j'ai donc décidé de ré-investir dans un NAS Synology, un modèle haut de gamme avec 4 disques: un DS916+ avec 8Go de RAM.

Du coup à présent la segmentation est celle-ci: serveur NAS Synology DS211J pour le téléchargement, le DS916+ pour la vidéo surveillance et comme jukebox multimédia, et Majestic comme serveur de fichier. Pour le coup, il serait pratique de basculer les téléchargements sur le DS916+, malheureusement celui ci ne possède que 4 disques durs de 4To, soit 8 To d'espace total, ce qui est un peu juste. A l'avenir, j'hésite encore, entre remplacer le DS211J par un NAS à 2 ou 4 disques low cost, ou bien acheter la baie d'extension à 5 disques du DS916+. Ce qui est frustrant, c'est que cette baie coûte le prix d'un NAS complet à 4 baies!


Les news de 2016
Ecrit par Spectrum le jeudi 29 décembre 2016

Quoi de neuf côté hardware cette année?
Et bien j'ai d'abord fait un upgrade de Soulsleech.
Pour mémoire celui ci a été monté en 2009 (la construction originelle, ici) sur plateforme X58/ LGA 1366 avec un core i7 920. Depuis 2009, la performance des processeur a évolué assez lentement, de l'ordre de 5-10% par an. Je n'ai jamais ressenti le besoin d'upgrader le processeur, pour le jeux en revanche j'avais upgradé la carte avec de l'ATI 7870 et plusieurs fois le stockage au gré de la saturation de l'espace. Globalement aujourd'hui, il y a 2 SSD d'environ 500Go pour le système (Windows Seven) et les jeux, et un disque dur de 6To pour les photos et vidéos qui sont principalement traitées sous Windows dans Adobe Lightroom. La plus grande partie (amis pas la plus volumineuse) de mes documents et autres données étant sous Linux.

En fait j'ai profité de l'opportunité de l'abondance sur le marché de processeur de type Xeon, retirés des serveurs et autres station de travail, et qui présentent toujours aujourd'hui de solide performance, notamment sur le travail multi-coeur. Ainsi pour 150 euros environ j'ai acheté un Xeon 5670, un processeur a 6 coeur qui s'overclock très facilement. A cet égard, Intel qui a découvert les contradiction dans sa gamme empêche depuis cette génération l'overclocking sur la majorité de ses processeurs, car au vu de la faible augmentation de performance annuelle, les anciens processeurs peuvent cannibaliser les gammes les plus récentes! La génération Westmere EP est donc la dernière a permettre un grande compatibilité avec les plateformes grand public (comme mon Asus Rampage 2 extreme) et un overclocking intéressant. Surtout, j'ai changé la carte graphique pour passer à une Nvidia GTX1070 de Gigabyte. Enfin j'ai acheté un écran excellent écran 4K à vil prix (300$, aux US) et j'ai mis l'écran Asus 1140p sur ma station Windows. 1440p est une résolution idéale pour le jeux aujourd’hui, puisque aucune carte graphique ne sais faire tourner les jeux gourmands actuels (et sûrement futurs) en détails élevé et en 4K

J'estime donc que Soulseech est reparti pour 2 bonnes année de service, avec une fin de vie vers 2019 je pense. Au global, la plateforme aura été la plus longue que j'ai jamais possédé. En termes d'upgrade, j'ai calculé que 6To devraient suffire (j'ai un flux de 250Go de photo et 250 Go de video par an), l'upgrade qui pourrait être utile cependant c'est rajouter une carte PCI express avec de l'USB-C et de l'USB 3, upgrade prévue début 2017.

Côté serveur et réseau, ça bouge encore pas mal. Déjà j'ai changé de routeur Wifi, en remplaçant le WRT610n par un modèle tri-bande de chez Asus. A la suite d'une grosse panne de courant qui a mis à plat l'onduleur sur lequel il était branché, ce même routeur à perdu son port WAN qui fonctionnait ensuite à très faible débit. Heureusement on peut configurer n'importe quel port du switch pour servir de port WAN (pour faire du "load-balancing" avec plusieurs connexions par exemple) et j'ai pu résoudre la panne. En effet par ailleurs, ce routeur Wifi me donne entièrement satisfaction et permet de capter dans une maison avec étage de 200 mètres carrés sans problème.
Cette année je tournait donc avec mon Synolgy pour l'applicatif (Videosurveilance, etc. ...), et deux serveurs Freenas (un comme serveur multimédia, l'autre pour les fichiers et sauvegardes). Mon serveur Majestic dont je parle plus est tombé en panne cependant. Je pense que c'est la carte mère. Dès que je branche l’alimentation il s'allume et s'éteint (ce n'est pas l'alimentation que j'ai changé pour voir). Gros avantage de Freenas, j'ai pu importer les disques durs dans le serveur dont je parle au billet précédent, et qui n'était pas encore mis en production. J'ai juste eu une frayeur au moment de l'importation des 6 disques cryptés, car l'interface sensé importer le volume buggait. J'ai donc du en passer par la ligne de commande. La marche à suivre a été la suivante:

D'abord il faut aller dans le répertoire contenant les clés:

[root@majestic] ~ #cd /data/geli

Puis on déverouille disque par disque en utilisant la clé et la 'passphrase', pour savoir le nom du dev, on peut regarder dans le repertoire /dev:

[root@majestic] /data/geli#geli attach -k [geli_key_file] [dev_to_unlock]

Petite étape à ne pas oublier, créer le point de montage pour notre dataset:

[root@majestic] /data/geli#mkdir /mnt/tabk

Puis spécifier où monter notre dataset tank:

[root@majestic] /data/geli#zfs set mountpoint=/mnt/tank tank

Enfin demanter à zfs de monter tous les dataset:

[root@majestic] /data/geli#zfs mount -a

Du coup je me retrouve avec un serveur Majestic (qui n'est pas le Majestic originel avec la X9SCM, mais la version cheap mais ultra performante achetée sur ebay dont je parle au billet précédent), dans l'intervalle, et comme j'ai aussi changer des ventilo sur Soulsleech qui faisait du boucan, je commence à trouver que le mini serveur HP fait trop de bruit. J’envisage donc d'importer les 4 disques qui s'y trouve dans le nouveau Majestic.


Hey, tu résumes 2015 ?
Ecrit par Spectrum le samedi 29 février 2016

Hey, tu résumes 2015 ?
Erf oui, j'ai un peu oublié mon blong (blog+long) cette année. Séance de rattrapage. J'ai acheté pas mal de hardware pour monter un nouveau serveur. Mon objectif était le suivant :
Avoir un deuxième serveur en backup et pour tout ce qui est applicatif (téléchargement, serveur plex, owncloud, video surveillance, backup du premier). Toutes ces fonctions sont assurés actuellement par un HP Microserver G7 et NAS Synology.

. Mon cahier des charges:
  • composants de gamme professionnelle capables de tourner H24, RAM ECC, vt-d, vt-x, AES NI
  • 8 disques durs minimum évolution possible vers 14 souhaitable.
  • consommation de courant contenue
  • système de fichier ZFS
  • capacité utile de 24 TB donc au moins 24Gb de RAM

Prix en dehors des disques: moins de 500 euros (soit moins qu'un NAS Synology 4 baies type DS215...) avec achat du matériel d'occasion si besoin. Après pas mal de recherche j'ai trouvé:

Processeur:Xeon L5640 70€

Les processeurs Xeon sur socket LGA 1366 de la serie 5600 à 6 cœurs sont le meilleur rapport qualité prix du moment (même pour une configuration desktop). Un X5670 tourne à 4Ghz sans problème et est plus performant qu'un i7 4770K. J'ai retenu la version basse consommation d’énergie L5640, plus performante qu'un Xeon E3 1220 v3 et moins énergivore. En plus on le trouve pour moins de 80€...

Carte mère:Super micro X8STI 70€
Super micro, what else pour un serveur sérieux ? La carte supporte la RAM ECC, double port gigabit intel, et dispose d'un port USB interne ideal pour la plupart des OS type serveur. Le seul problème c'est que cette version n'a pas l'IPMI. Mais bon, à 70€ port inclus, je ne vais pas faire la fine bouche.

RAM: 24GB (6*4GB) DDR3 ECC: 115€

C'est actuellement le gros point noirs dans le montage d'un serveur. Quand j'ai monté mon précédent serveur il y a un an, je trouvais que la RAM était déjà chère, mais elle a encore pris 50%! (j'avais payé 240€ pour 32GB de RAM DDR3 ECC kingston neuves, aujourd'hui, un an plus tard ce même kit vaut 400€, on croit rêver). Du coup l'achat d'occasion était presque obligatoire si on ne voulais pas y mettre tout le budget. J'ai recherché les barrettes mémoire certifiées pour la carte mère sur le site de Super Micro et j'ai pas mal lurké sur la bay jusqu'à trouver une bonne affaire: 24 Go de RAM ECC en 6 barrettes pour 115 euros fdpin. Ouf, ZFS va pouvoir faire parler la poudre.

Boitier et alim: 140€

Pour un serveur allumé H24 7/7, c'est le rendement de l’alimentation qui compte. J'ai acheté une alimentation Aurum FSP 400W, elle est certifiée gold et a d'excellent retour (cowcot d'argent :), en plus elle se trouve neuve autour de 50 euros. Pour le boîtier j'ai pris un arc midi R2 neuf aussi. C'est plutôt haut de gamme mais au moins bien ventilé, silencieux et s’accommode de 8 disques sans modification particulière, et de 6 de plus en utilisant les emplacements 5 1/4 et un berceau HDD additionnel.

Carte contrôleur: IBM-ServeRaid-M1015+nappe 4 SATA 100€
Flashée en firmware IT, elle peut prendre en charge 8 disques durs. Les 6 ports SATA de la carte sont conservée pour une future évolution.

Au total j'arrive à 495 euros... 500 avec la clé USB de 8GB pour l'OS ;)

Pour ce prix j'ai une plate forme imbattable en terme de performance. pour les disques j'ai fait les calculs suivants:

http://spectrumknight.free.fr/files/coutHDD_032015.png

Et le rapport capacité coût suivant:

http://spectrumknight.free.fr/files/rapportHDD_032015.png

A la lumière de ces éléments, je vais sûrement investir dans un vdev de 8 disques durs de 4TB, en green en raid Z2. Ce qui fera un coût total pour le serveur de 1500 euros pour 32TB de capacité brute, 24TB de capacité utile, ce qui me semble, remarquable.

Au final j'ai réussi à tout trouver mais je n'ai pas réussi à faire fonctionner les 24GB de RAM sur la carte mère ; J'ai tout essayé : changer les barrettes, changer le processeur (qui inclus le contrôleur mémoire), changer de cartes mère (j'en avait deux exemplaire), et bidouiller le BIOS. Rien n'y fait :je reste à 16Gb de Ram détectée max.

Du coup pour faire tourner Freenas et 24TB cela était un peu léger, et le projet avait un peu été mis de côté l'an dernier.

Et là le coup de chance : une révélation nocturne en fait! En lisant des forum américains sur une autre carte que j'ambitionne d’acquérir (SuperMirco X9SRA), les gars parlent d'un problème de court circuit sur un DIMM qui empêche la détection. Eurêka : j'ai trouvé d’où vient le problème. En fait les trous pour passer les vis fixées sur les entretoises de la carte mère sont en apparence standard, pourtant une vis est décalée par rapport à du ATX standard. Comme j'ai laissé l'entretoise à cet endroit sans vérifier que la vis était bien en face (et que j'ai pas mis de vis à cet endroit oubliant qu'il devait bien y avoir une entretoise) il se trouve qu'une entretoise est donc en contact avec les soudures sous la carte mère. Et l'endroit où appuie l'entretoise ; je vous le donne dans le mille : un DIMM, celui qui fonctionnait pas.

Du coup maintenant j'ai la base que je souhaitait. Reste plus qu'à acheter les disques. Depuis le début d'année dernière et la répercussion de la baisse de l’euro face au dollars, mes calculs sur le prix des disques est très optimiste. Il faudrait que je rationalise un peu mon stockage d’ailleurs.

Sinon, je n'ai pas parlé de mon installe Home cinéma de puis longtemps. Nous sommes en 2016: un lecteur de Blue-Ray c'est un peu "has-been". J'ai acheté au début de l'an dernier une box Android: un Minix X8 qui me sert de source pour video projecteur. Comme à la base c'est un système Android cela me permet ou d’accéder via des applications comme Kodi ou Plex à ma médiathèque. J'ai choisi ce modèle spécifiquement car mon ampli n'est pas HDMI (ampli Yamaha serie 600 acheté en 2003). Du coup le Minix ayant une sortie son optique, cela me permet d'avoir l'image sur le vidéo-projecteur et le son sur le système Home Cinema. Pour le 1080p en, bonne qualité le Wifi (b/g/n encore chez moi... encore un truc à upgrader!) ne suffit pas. Du coup il est connecté en Ethernet gigabit et aucun problème pour les film en 1080p à haut bitrate.

La médiathèque est toujours sur Yavin4 dont je parlais il y 2 billet. Par contre les disques durs ont été remplacé progressivement au fur et à mesure que la médiathèque grossissait. C'est ça qui est assez génial avec Freenas. On peut commencer avec de petit disques durs même de tailles différentes et utiliser la fonction d'expansion automatique (en fait c'est une reconstruction raid..) pour augmenter au fur et à mesure la traille totale. Là j'en suis à 4 disque dur de 4To en mirror (de marque HGST très fiables a priori mais je les entends plus que les WD red/green qui tournent moins vites)

Cela commence à faire un paquet de boites de taille et d'aspect différents, et si un jour j'ai un chez moi, j'aimerais bien me monter un local avec un rack. En attendant je suis plutôt content de ce parc hétéroclite qui fait ce que j'attends de lui.


Réseaux et sauvegardes: sa majesté est là !
Ecrit par Spectrum le Mardi 30 décembre 2014

La genèse

Tous les 3-4 mois au gré de l'augmentation de la taille de mes fichiers, je rachetais un serveur Synology ou je changeais un disque dur. Puis un déménagement se profilant, je me suis reposé la question de la sécurité de mes données. En cas de vol il faut avoir l'assurance que les voleurs ne pourront pas exploiter les données. De même, en cas de sinistre il fallait pouvoir les retrouver. Ce que j'applique pour mes photos devait pouvoir être généralisé pour tous mes documents, et les sauvegardes des (nombreux) ordinateurs de la maison. L'idée a donc été à la fin de l'année 2013, de remplacer mes 3 (oui 3!) NAS Synology accumulés avec l'inflation de mes données, par un seul et unique serveur.

Le cahier des charges

Du coup le cahier des charges comportait un nombre assez important de contraintes:
  • Volume nécessaire d'au moins 10 To. Ce chiffre est justifié par le désir d'avoir une marge confortable sur 5 ans environ, par rapport à mes besoin estimés autour de 8To sur la période, avec une petite marge.
  • Tolérance à la panne avancée (au moins deux disques). En effet, vu le nombre de disque nécessaires pour atteindre le volume de 10To (j'étais partis sur 6 disques), il est courant lors d'une reconstruction de volume RAID suite à la panne d'un disque, d'avoir un deuxième disque qui tombe en panne...
  • Données cryptés sans pénalisation des débits. Le but est de pouvoir assurer une sécurité maximale sans pénaliser l'utilisation au quotidien.
  • Adapté à des environnements hétérogènesEn effet, chez moi co-existe du Linux, de l'OSX et du Windows, et plein d'autre trucs inavouables ;)
  • Libre et permettant de bidouiller raisonnablement

Configuration

A partir de ce cahier des charges j'ai d'abord arrêté mon choix sur une carte mère Super Micro. Cette marque est assez méconnue par la jeune génération, mais pour les vieux informaticiens comme moi, elle est synonyme de qualité. Certes le PCB n'est pas très sexy, pour autant les composant sont de qualité et cette carte mère est tout simplement un excellent choix pour un serveur. Elle possède deux interfaces réseau gigabit Intel et également un port USB interne très utile pour installer le système d’exploitation.

Elle présente plusieurs avantages: d'abord elle est compatible avec les Xeon. Ces processeurs offrent une bonne puissance tout en présentant une dissipation de chaleur contenue (69W pour le mien) De plus ils sont compatibles avec la mémoire ECC -à codes correcteurs d'erreurs, et ont des instructions adaptés à l'usage comme serveur (instruction cryptographiques accélérant le cryptage et de virtualisation).

J'ai choisi ce processeur-ci. Pour la mémoire, comme je voulais installer Freenas, le choix de l'ECC s'est donc vite imposé, au delà du fait que tout serveur sérieux devrait incorporer ce type de mémoire. De même que la quantité: 32 Go, qui permet d'envisager sereinement l'avenir.

Voici donc pour résumer la carte d'identité de Majestic:

description des composants de Majestic

Installation de Freenas

J'ai donc décidé d'installer Freenas, qui correspond en tout point à mon cahier des charges. J'ai réfléchi à un certain moment, à faire de la virtualisation, d'autant plus que le Xeon E3 dispose de toutes les instructions pour l’accélérer, et que j'avais une quantité de RAM confortable. Toutefois, j'ai estimé, au vu des utilisations envisagées, que la virtualisation était davantage une contrainte qu'un réel plus. En effet, dans le principe, au niveau "amateur expert", la virtualisation me semble mieux convenir au tests qu'à un serveur en production, pour lequel on souhaite une disponibilité et une fiabilité sans faille. De plus l'avantage de la virtualisation, est, dans le cas d'une utilisation en "NAS pur" peu pertinent. En effet le principe de conception de Freenas fait qu'il est très rapide, même après un crash de la clé USB contenant le système, de récupérer le serveur. J'ai fait en effet l'expérience il y un mois d'une coupure de courant ayant manifestement conduit à l’extinction brutale du serveur (j'ai pourtant un onduleur, mais j'ai sûrement été un peu optimiste sur la durée d'utilisation sur batterie).

A la suite d'un crash ou d'un problème, il suffit de remettre une clé USB avec Freenas et de rebooter. On importe un fichier de configuration (c'est là le point important il faut penser à le sauvegarder régulièrement, au cas ou il serait impossible de le récupérer sur la précédente clé USB... Freenas garde le ficher de configuration sur la 4 eme partition de la cké usb sous la forme d'une base de donnée SQL) et hop, c'est reparti. Au cas où le fichier de configuration est de la forme freenas-v1.db, pour tenter de le récupérer si vous ne l'avez pas sauvegardé récemment il faut taper une commande du type (dépend de 'l identification de la clé USB: taper la commande dmesg pour voir à l'insertion de la clé et remplacer "sde4" par la bonne identification, par exemple sdb4 si ):

spectrum@leviathan ~ $dmesg
[ 7902.526585] sd 6:0:0:0: [sde] 15826944 512-byte logical blocks: (8.10 GB/7.54 GiB)
spectrum@leviathan ~ $sudo mount -r -t ufs -o ufstype=44bsd /dev/sde4 /media/spectrum/disk

Le principe de Freenas est donc d'avoir le système d'exploitation sur une simple clé USB, chargée en mémoire au démarrage.

Lors de la création des volumes. J'ai choisi de mettre 6 disques durs de 4to en Raid Z2. Cela permet d'obtenir 14,2To et de faire face à la panne de deux disques. Puis le volume '/tank' est encrypté. Il faut bien penser à récupérer la clé de cryptage plus la clé de récupération. Je l'ai téléchargée puis copié sur une clé USB contenant un espace crypté avec True crypt.

Si l'installation de Freenas est assez facile pour un utilisateur averti, la configuration des sauvegardes distantes a été plus pénible. En effet, si la sauvegarde de Synology à Synology se fait assez simplement quitte à surmonter une ou deux difficultés en recherchant sur internet, la sauvegarde d'un système FreeBSD vers le Linux des Synology a demandé davantage d'essais et de recherche.

Dans le genre petits tracas de la vie d'admin serveur, il m'est aussi arrivé une panne de disque sur un autre serveur sous freeenas (le Microserver HP), j'ai juste remplacé le disque et relancé la réparation:

capture d'écran lors d'une reconstruction de volume ZFS

Au passage, j'ai découvert un petit utilitaire pour tester les transferts réseaux, iperf. Il s'utilise en ligne de commande on le lance sur un poste en serveur (option -s)

spectrum@leviathan ~ $iperf -s

Puis sur un autre :

spectrum@kalypso ~ $iperf -c 'IP de leviathan'

Sur FreeNas petites commandes utiles:

# diskinfo -t /dev/ada0

# ls -l /dev/disk/by-id/*
...
lrwxrwxrwx 1 root root 9 mai 31 21:55 /dev/disk/by-id/ata-WDC_WD20EFRX-68ZE4N0_WD-WMC123454898 -> ../../sdb
lrwxrwxrwx 1 root root 9 mai 31 21:56 /dev/disk/by-id/ata-WDC_WD20EFRX-68ZE4N0_WD-WMC123455999 -> ../../sda
lrwxrwxrwx 1 root root 9 mai 31 21:56 /dev/disk/by-id/ata-WDC_WD20EFRX-68ZE4N0_WD-WMC123457675 -> ../../sdd
lrwxrwxrwx 1 root root 9 mai 31 21:56 /dev/disk/by-id/ata-WDC_WD20EFRX-68ZE4N0_WD-WMC123451298 -> ../../sdc
...

De même, pour les transferts sous NFS je me suis aperçu qu'une option accélérait pas mal les transferts: 'rsize':

spectrum@leviathan ~ $ mount -t nfs -o rw,rsize=32768 192.168.11.5:/mnt/tank/media/films /mnt/test_volumes_reseau/

L'utilisation de Freenas dans un environnement hétérogène avec plusieurs utilisateurs demande une certaine organisation pour donner les bonnes permissions.

>

Par exemple il faut que tous les répertoires parents autorisent 'execute' pour 'other' afin que les partages de type Apple talk et CIFs fonctionnent. En effet pour naviguer dans un répertoire il faut avoir la permission "execute" sur celui, mais aussi sur les répertoires parents. Ce point particulier m'a pas mal fait tâtonner avant de parvenir à la configuration souhaitée. Pour la Définition des permission: tout appartient à 'nobody' et 'no group' sauf les "dataset" qui vont être partagés via CIFS ou Apple talk, et qui seront attribués à nobody avec un groupe d’utilisateur

En tout cas après presque un an de fonctionnement, Majestic me donne entièrement satisfaction. Les backup distants se font automatiquement la nuit vers mes NAS SYnology. Pour résumé ma stratégie de sauvegarde, j'ai fait une petite illustration:

backup plan diagramm
Faire-part de naissance
Ecrit par Spectrum le samedi 21 décembre 2013

Après de nombreuses tergiversations, réflexions et procrastinations, je peux enfin l'annoncer: un petit nouveau est rentré dans la famille; il pèse une dizaine de kilos sur la balance et s'appelle "leviathan". En effet ce mois-ci j'ai remplacé Warlock par une configuration 100% nouvelle (à part les deux disques durs de 4To chacun que j'ai gardé, bien sûr). Il n'y a pas à dire c'est tout bonnement monstrueux, renversant. J'ai installé Linux Mint dessus (version 16, dite "Petra" avec Cinamon).

Linux Mint avec un SSD ça décoiffe: 2 secondes pour booter avec une partition cryptée en plus, je crois qu'on ne peut pas faire mieux. Linux Mint est vraiment excellente après mes déboires au fils des mises à jour sous Ubuntu je suis content de repartir sur un système "propre". J'avais peur des nouveaux gestionnaires de fenêtre à la gnome 3 ou Unity, mais Cinamon est parfait: un bon compromis entre les nouvelles tendances et mes habitudes de gnome 2. Comme d'hab le montage ici et quelques benchs

.

L'autre petit nouveau est un nouveau serveur: Yavin4, il me sert de serveur multimédia. J'avais accumulé pas mal de disques durs en 2To ou 1,5To, j'ai donc acheté un micro serveur HP Proliant pour seulement 169€, j'ai remplacé le disque dur de 250Go par 2*2To et 2*1,5To et mis 8Go de RAM (c'est de l'ECC!). J'ai pas mal hésité sur l'OS à installer dessus car j'étais au début tenté de faire tourner des machines virtuelles dessus, mais très honnêtement j'ai déjà pas mal de serveur à la maison et du coup j'ai installé FreeNas dessus. Ce micro serveur est un excellent rapport qualité prix, très bien fini et très pratique. J'ai installé l'OS sur une clé USB de 8Go (pourvu qu'elle tienne, je n'ai pas vu d'embeded install comme pour NAS4free qui est sensé charger l'OS dans un RAM drive pour limiter les écritures sur la clé!).

En tout cas en terme de performance c'est bien au dessus de toute les solutions clé-en-main comme Synology (un petit test sur un fichier de 9Go donne 105Mo/s en écriture pour le Proliant+Freenas et 35Mo/s pour mon Synology DS209+II, avec mon ancien PC Warlock reconverti en NAS synology (bvia Xpenology, je plafonne à 80Mo/s, avec une moindre efficacité énergétique donc (le turion 54L présente un TDP de 25W contre 65W pour le Core 2 duo). Le serveur est donc multimédia puisque je fait tourner un serveur "Plex" dessus. C'est vraiment un environnement multimédia excellent qui permet de construire une bibliothèque très jolie avec jaquettes résumé etc. automatiquement, et qui permet de transcoder sur le client. Ainsi si on l'utilise sur une tablette (les lecteurs existent pour de nombreuse plate-forme: iOS, android ...) et qu'on ne veut pas utiliser trop de bande passante en wifi, Plex s'occupe de transcoder et de streamer la vidéo au format désiré. Vraiment la trouvaille de l'année en terme multimédia !

Du coup comme je cherche une solution de stockage performante en production et je vais peut être re-craquer pour un autre de ces petits Proliant!


Pot pourri du printemps
Ecrit par Spectrum le mercredi 5 juin 2013

Voilà le beau temps qui repointe le bout de son nez - depuis le temps, il s'est fait attendre ! Quoi de neuf mon bon Spectrum depuis 6 mois ? Un pot pourri, bien sûr, de tout et n'importe quoi ....

Concernant l'état du monde en général, je reste résolument pessimiste. Quand je vois les mesures prises par le gouvernement actuel avec l'augmentation des impôts (et pas qu'un peu, cette histoire de quotient familial ajouté à diverses dispositions représente pour mon foyer une augmentation de près de 25%: juste énorme. Du coup je suis convaincu que si mes perspectives financières s'assombrissent, on va vraiment pas dans le bon sens). Il faut également remarquer que la réforme du quotient familial est une agression supplémentaire de l'actuel gouvernement envers la famille traditionnelle et nombreuse. Supplémentaire car il y a eut le mariage pour tous...

Concernant le mariage pour tous, je suis bien évidement contre. Ce n'est pas que je nie que les couples homosexuels aient besoin d'un cadre administratif et juridique pour vivre ensemble (je ne suis pas du tout homophobe) mais ce qui me dérange c'est que le terme de mariage puisse s'appliquer à deux hommes. Dans le principe c'est un atteinte à notre modèle civilisationnel. Si l'on écoute Michel Serre, on peut tout d'abord esquiver d'emblée l'argument purement religieux , et l'argument de l'épistémologiste est intéressant. Mais quand je parle de modèle civilisationnel, je ne parle pas seulement d’Occident, je parle de la civilisation humaine au sens large. Tout d'abord le mariage homosexuel est une insulte faite à la femme. Les lesbiennes auront beau s’esclaffer je le dit haut et fort: le mariage homosexuel envoie vers la femme un discours du genre: "je peux me passer de toi, tu ne sers à rien, même les enfants je les adopterai". Et tout cela bien sûr ouvre la voie à l'implantation d'un utérus chez un homme, bref à une humanité en décadence. Pour reprendre une idée de Michel Serre il y a selon lui deux genres (deux sexes): ceux qui enfantent et ceux qui n'enfantent pas (ce qui inclut les femmes qui n'ont pas d'enfants du coup et les met dans le même panier que les hommes). J'aime beaucoup cette conception du genre qui remet la femme au centre de la vie, tout simplement. La loi du mariage pour tous conduit à une disparition du genre traditionnel au profit de l'égoïsme. On arrive à un monde parfaitement individualiste ou la jouissance et les désirs de l'individu sont mis avant l'intérêt de l'enfant et le sacré de la vie.

Finalement, la famille, ce dernier bastion intact de notre humanité est mis à mal par cette loi. Ainsi la famille, cette relation de sang et d'amour non marchande est remise en cause par un ramassis d'abrutis minoritaires jouisseurs et individualistes. Le début de la fin de la civilisation. A ce sujet, il peut être intéressant de regarder les vidéos d'avril-mai d'Alain Soral sur dailylotion.

Concernant une autre actualité, je suis en ce moment assez surpris quand j'entends que l'Europe pourrait livrer des armes aux rebelles Syrien. Ce n'est pas que je considère Bachar El Assad comme un despote éclairé, mais franchement est-ce que ses opposants sont une meilleure alternative? Et plus généralement, pourquoi personne n'arrive à comprendre ce biais pourtant fort simple: ce n'est pas parce qu'on combat un monstre que l'on n'est pas un monstre soit même. Bref je sens que l'on va encore mettre notre nez dans une affaire de déchirement interne sans résoudre le clivage fondamental qui est la rivalités des différents acteurs sur place ...

Tout cela est profondément déprimant, et heureusement j'ai quand même pu me consacrer à quelques geekeries.

J'avais abordé dans un article précédent le flux de traitement de mes photos d'un point de vu stockage, et plus généralement le paradigme que j'y développais pouvait s'appliquer à tous fichiers ayant un peu de valeurs (photos, vidéos, fichiers clients ...). Le principe était de faire des sauvegardes redondantes mais aussi distinctes dans l'espace.

La partie redondance est assez facile à mettre en place notamment avec du raid mirroring (copie en simultané des données sur deux disques durs). Pour la partie mise à l’abri de mes sauvegardes, le système consistait en une copie hebdomadaire par USB des données sur un disque du externe détenu en dehors de mon domicile pour palier les problèmes de vols, incendies , etc. ... Cette méthode est assez contraignante car elle impose de pouvoir faire des allers-retours entre un lieu extérieur et son propre domicile. Il fallait donc l'améliorer. Pour cela j'ai eut recours à une sauvegarde non plus en USB mais réseau en passant par internet. Pour cela j'ai acheté un serveur NAS (un Synology avec deux emplacements, d'entrée de gamme vu que la vitesse sera limitée par ma connexion internet) que j'ai placé chez un proche. Ensuite, toutes les nuits, mon serveur chez moi envoie les donnés sur le serveur distant. Cette sauvegarde est incrémentale, c'est à dire qu'il n'y que la différence avec la sauvegarde précédente qui est transférée. De plus pour l'aspect sécurité les transferts sont cryptés (par SSH2) et le disque dur distant est crypté en cas de vol. Bref, je suis parvenu à une solution technique idéale pour moi. Ce ne fut pas sans mal cependant. En effet j'utilise des NAS Synology qui sont censés rendrent facile ce genre de montage, pourtant j'ai dû résoudre quelques problèmes, en analysant directement les logs des serveurs.

A la base il faut à peu près suivre ce tutoriel. Mais quelques problèmes empêchent de le suivre à la lettre.

  • Tout d'abord en sauvegardant avec l'utilisateur "admin" lors de la première sauvegarde on créé des problèmes de droits qui, s'ils n'empêchent pas la sauvegarde créeront des erreurs dans le log, ce qui est toujours embêtant quand on veut vérifier par la suite que tout se déroule bien. J'ai tenté des trucs du genre

    SERVEURDIST> find -user admin -exec chown utilisateursauvegarde @eaDir/

    qui sont censés changer tous les fichiers "@eaDir" créé par Synology pour journaliser les données appartenant à admin à l'utilisateur qui sauvegarde.
  • Ensuite il faut des noms quoi ne soient pas trop long, pour raccourcir les noms de fichiers long il est possible d’utiliser la ligne de commande suivante (à utiliser à vos risques et périls, ici on coupe à 50 caractères):

    BOURPIF> rename 's/^(.{50}).*(\..*)$/$1$2/' *

  • Enfin ce tutoriel est étonnant car à la base, il est impossible d'accéder en SSH à un NAS Synology avec un autre utilisateur que root... Il faut donc activer l’accès SSH pour utilisateur qui sauvegarde. En suivant ce tutoriel par exemple.

Voilà voilà, pas mal d'autres trucs mais il faut se réserver pour les prochains post... donc, à bientôt !


En 2013, il va y avoir du sport !
Ecrit par Spectrum entre le samedi 5 janvier et le dimanche 3 février 2013

Voilà... 2012 s'est achevée. Une année très dense pour moi avec pas mal de posts pour une fois même si l'activité et les nouveautés du site ne sont pas au rendez-vous. Au rayon geekerie, les achats de l'année seront les tablettes Nexus 7 et 10 d'une part et le Nikon D800 d'autre part.

En guise de billet annuel, qui devient une tradition sur SpectrumKnight, je voudrais parler de sport. On me rétorquera que mon propos est peu pertinent dans la mesure où aucun événement sportif majeur n'est prévu cette année. Nuls jeux olympiques, ni coupe du monde de football... pas même un Euro à se mettre sous la dent. Bon, bien sûr il ne se passera pas une semaine sans un "événement" sportif mais ceux-ci ne seront pas d'ampleur planétaire.

Sans nier l'aspect essentiel que recouvre l'exercice physique, pour la santé comme pour l'épanouissement personnel et collectif. Je suis un farouche opposant au sport-spectacle tel que la majorité des occidentaux le vive.

La culture nous amène d'abord forcément sur le terrain de la méfiance, quand on repense à W de George Perec, roman qui file une allégorie entre les camps de la mort et de pseudo-jeux athlétiques dont les sportifs sont les victimes. Il y a ensuite une réflexion plus structurée sous la plume de Jean marie Brohm et sa Sociologie politique du sport. La thèse qu'il défend est expliquée dans cette vidéo d'un conférence récente.

Ainsi aujourd’hui le sport est totalement instrumentalisé. Et finalement, il y a quelques jours je n'étais même pas surpris quand j'ai entendu à la radio (France info) qu'il y avait des journalistes sportifs spécialistes ... du dopage.

Souhaitons donc, puisque l'espace médiatique devrait en être un peu moins saturé, une année 2013 authentiquement sportive. Trouvons dans l'exercice physique la possibilité à la fois de faire le vide et de réfléchir. Profitons de l'effort physique sans l'instrumentalisation, de l'esprit d'équipe sans l'hypocrisie. Vivons le sport dans la simplicité, loin du canapé.

Pour 2013, tâchons de voir plus loin, tâchons de voir "dessous"; ce que Paul Valéry a bien résumé par ces quelques mots: "les événements ne sont que l’écume des choses, ce qui m'intéresse: c'est la mer". Alors, après cette période de fêtes, terminons avec un conte moderne qui illustre bien la problématique de l'homme moderne: savons-nous encore distinguer ce qui est beau? Très bonne année à tous.


Nouvelles technologies, nouveaux comportements
Ecrit par Spectrum le mercredi 14 novembre 2012

Il faudrait encore attendre quelques années pour voir l'effet des nouvelles technologies de l’information sur des personnes ayant baignés dedans dès le plus jeune age, mais déjà on peut observer de nouveaux comportements. Les moins de trente ans pianotent sans arrêt sur leurs smartphone, et il est amusant de constater au cours d'un repas ou dès que plusieurs personnes sont réunies, le fait qu'une personne vérifies ses mails ou son Facebook entraîne un comportement moutonnier des autres qui vérifient à leur tour le leur.

L'internet mobile a encore transformé nos habitudes, comme l'illustre par exemple la photographie. En l'espace de quinze ans, nous sommes passés de la photo que l'on prenait puis gardait précieusement sur une pellicule avant de la développer, à l'accès instantané à la photo avec le numérique, puis enfin l'internet mobile a permis un partage instantané de la photo. Ce raccourci est fulgurant. Avant, il fallait plusieurs jours à plusieurs semaines pour prendre la photo, la développer, puis la montrer à nos proches, aujourd'hui, il suffit d'une seconde...

Ces technologies ont été rendues disponibles sur quelques années et sont d'abord tournées vers une utilisation individuelle, ce qui accroît un fossé générationnel et des incompréhensions. Pourtant, comme l'écrit Michel Serre dans son essai "Petite Poucette", ce changement a du bon. Il est amusant de constater que des objets pourtant familiers à une génération, deviennent totalement désuets et inconnus à la suivante. Ainsi un formateur en informatique confiait que les jeunes ont beaucoup de mal pour retrouver l’icône "enregistrer" dans un application, car elle est souvent symbolisée par une disquette: objet totalement inconnu aux moins de 15 ans ...

capture d'écran

L'achat Geek du mois c'est une tablette Androïd Nexus 7. Cette tablette représente un excellent rapport qualité prix et des caractéristiques très complètes. L'écran est excellent et c'est mon premier contact avec l'éco-système Androïd. A ce propos, je pense que 2013 sera l'année horribilis pour Apple. J'estime que leur capacité d'innover est en panne. Leur processus industriels ne sont pas maîtrisés (cf l'exemple des nouveaux imac annoncés en Octobre et dont la date de disponibilité a été repoussée sine die). De fait ils ont perdu leur avance technologique sur les Ultrabooks, les Smartphones, et aujourd'hui avec le Nexus 10 et 7 clairement sur les tablettes. Leur système iOS 6 n'a pas apporté d'évolutions, au contraire leur nouvelle application de navigation est un échec cuisant. Bref, si j'avais des actions Apple je les vendrais rapidement ;)

Google Nexus 7 by Asus

Alors cette tablette Nexus 7 sera t-elle un objet futile ou créera t-elle de nouveau comportement chez moi ? Réponse prochainement ...


Octobre
Ecrit par Spectrum le Dimanche 7 Octobre 2012

Quoi de neuf en cette rentrée 2012?

D'abord, l'arrivée du Nikon D800. Un bien bel objet, dont les qualités de construction sont proches de mon D300, mais dont le capteur plein format représente un bond en avant spectaculaire. Avec 36 millions de pixel, le capteur permet des recadrages fabuleux. Surtout, en plus d'une montée en sensibilité (ISO) particulièrement propre, il offre une dynamique impressionnante permettant de déboucher les ombres et contre-jours entièrement en post-traitement. J'espère pouvoir faire un petit article sur mes sensations avec cet appareil.

Mon ordinateur sous Linux (Warlock) bug de plus en plus. Il faut dire que j'ai voulu conserver gnome 2 en lieu et place de gnome3-unity sous Ubuntu 12.04, de plus un bug des pilotes propriétaires ATi m'a forcé à revenir au pilotes libres qui posent aussi des problèmes. Bref, je suis obligé de lancer le serveur X à la main et de faire du "metacity --replace" à tout va.

Soulsleech se porte toujours aussi bien. J'ai des problèmes d'espace disque sur le SSD car 128Go ne suffisent pas pour installer à demeure plusieurs jeux, du coup je vais rajouter un deuxième SSD de 256Go. Je rajouterai certainement un nouvelle carte graphique.

Je ne sais pas encore si je resterai sous Ubuntu, car je trouve que cette distribution se dégrade au fil des mises à jour. J'hésite entre linux Mint ou carrément une Debian.

La mauvaise nouvelle c'est que j'ai acheté l’extension de World of Warcraft: Mist of Pandarien, et que je me remets doucement à cette activité on ne peut plus chronophage. J'essaie cependant de me limiter car j'ai tant d'autres choses à faire!


Vacances
Ecrit par Spectrum le Mardi 31 juillet 2012

Les vacances approchent. Ces temps ci j'ai encore fait beaucoup de procrastination qui devient donc mon activité principale. Aussi je n'ai pas rajouté de nouveautés dans la section log du site, je n'ai pas développé davantage l'atelier, et j'ai gardé pour moi une infinité de liens, d'utilitaires et d'idées révolutionnaires.

Au lieu de partager tout ça, j'ai moisi sur Internet comme un chancre, matant les dernières productions de la démoscène (qui semble un peu se mourrir quand même), heureusement j'ai vu le concert live de 4mat au Blip festival et j'ai écouté des dizaines de chiptunes pour me remonter le moral. Les musiques de 4mat sont en écoute et téléchargement gratuit ici, si vous aimez, vous pouvez faire un don (comme quoi il est possible de faire de la bonne musique sans racket et répression). Ecoutez les morceaux intitulés "Montreux" et "Villette" de son dernier album appelé Surrender.

Pourtant le renouvellement d'un de mes boîtiers est proche: j'ai envie de changer le hardware de Warlock. Il a subi quelques cures de rafraîchissement depuis le temps de sa construction, on peut le voir ici actuellement, j'ai rajouté une nouvelle carte graphique "fanless" et j'ai modifié le système de refroidissement. Le but était d'arriver au silence: il n'y a plus que le ventilateur de l'alimentation et un 12cm à l'arrière en extraction en 7V, donc je suis arrivé à mon but. Cependant, je voudrai passer au SSD sur cet ordinateur que j'utilise au quotidien.

L'autre chose dont je parlerais certainement prochainement c'est le Nikon D800. Je devrais l'acheter avant la fin de l'année, et donc je n'exclue pas de faire un mini-test comme j'ai pu le faire avec le D70.

Bon allez quand même au passage, Un petit utilitaire sympa pour manipuler en ligne de commande les exifs des JPEG. En effet ceux ci peuvent se révéler très bavards. Récemment c'est grâce aux coordonnées incluses dans ceux-ci (c'est le cas des photos d'iPhone par exemple), que la police a arrêtée un fameux hacker (pas si fameux que ça me direz vous, l'imprudent a laissé sa copine le prendre en photo...). Il s'appelle jhead (l'utilitaire, pas le hacker), et par exemple pour complètement nettoyer une image jpg de ses exifs on tape:

$jhead -purejpg fichier.jpg

Allez, j'espère que je vais réussir à résorber ma liste de lecture cet été en vacances et que je vais pas moisir sur mon iPhone ...


Le Printemps
Ecrit par Spectrum le Jeudi 30 Avril 2012

Et nous voici déjà propulsé dans l'entre-deux tours des élections présidentielles françaises. Contrairement à ce que le rythme des news peut laisser penser, j'ai plutôt été très actif sur le net. J'ai posté quelques nouveautés dans la catégorie "log" du site, mais surtout je participe à un projet autour de la cyber-défense: ici. Je voudrais redonner un peu de dynamique à la partie atelier. Il faudrait que je change cette page en simili blog je pense. En attendant, j'ai beaucoup de choses à faire partager, je donne donc en vrac quelques liens en les commentant.

Je voudrais d'abord parler d'une personnalité dont les points de vue m'ont intéressés ces derniers temps. Il s'agit d'Alain Soral. J'avais lu à la fin des années 90 Vers la féminisation ? un essai critique envers la mode du féminisme. J'ai redécouvert ce penseur car un ami m'a conseillé ses vidéos sur Daylimotion. Alain Soral est un très bon orateur, et il analyse l'actualité et d'autres tendances dans ses vidéos. Cela m'a donné envie d'acheter son dernier livre Comprendre l'Empire. Les videos sont visibles sur Dailymotion, ici pour celles d'avril (en 3 parties))

Passons à présent à quelques trucs en vrac:

  • Ces temps-ci je conseille tout particulièrement deux blogs de géopolitique. Le premier c'est Egea Blog, le blog d'Olivier Kempf sur la géopolitique et d'autres questions transverses. Le suivant est celui d'Aymerick Chaupeade. Il y développe des idées et une réflexion anti-conformiste qui sont tout à fait pertinents. En particulier son explication du terrorisme comme un produit principalement étatique est cohérente, voir cette vidéo.
  • J'ai passé Warlock en Ubuntu 12.04, mais je n'aime pas du tout l'interface Unity; Du coup je l'ai viré en installant gnome-classic. Pour faire comme moi, suivez ce tutorial, qui explique notamment comment réinstaller les boutons proprement.
  • Vous avez peut-être raté le récit d'un voyage à Tokyo effectué en novembre 2007, donc je redonne le lien. Cette page était aussi un "proof of concept" pour du CSS et HTML "propre".
  • J'ai acheté un tensiomètre Withings reliable à l'iPhone. J'en suis très content, cette médicalisation 2.0 sera à mon sens une tendance importante des années à venir.
  • Une page qui explique par la pratique les lignes de commandes de Mencoder, dont j'ai parlé précédemment: ici.

Enfin je me tatte pour monter une nouvelle machine monstrueuse ;) Je suis en phase de réflexion pré-achat.

Dans mon prochain billet j'essaierai de faire un point économique.

2 0 1 2
Ecrit par Spectrum le Jeudi 29 Décembre 2011

2012 est un tournant.

2012 s'avance. Comme toute année riche en événement électoraux, on en entend déjà beaucoup parler en 2010 et 2011. C'est le cas pour la France mais aussi d'abord en Russie, et par la suite aux Etats-Unis. Il est donc évident, que 2012 sera riche en actualité politique. Que nous réserve 2012 ?

  • dénouement des crises de 2008-2012 : profond changement de nos systèmes économiques et financiers ou préparation pour un plus gros plongeon encore en 2013 ?
  • dividendes des révolutions arabes : coexistence progressiste et laïque ou islamisation rampante et menaçante ?
  • élections en Russie et aux États-unis : changements ou repli sur soi ?
  • Iran : Transparence et dialogue ou Nucléarisation et frappes d’Israël et des États-Unis ?
  • Chine : croissance durable ou surchauffe et éclatement ?

Pour 2012, je suis binaire. A l'image du réchauffement climatique qui donnent à Paris des températures automnales pour la Saint-Sylvestre, mais surtout de nombreux cataclysmes, le monde bouillonne. Il connaît de moins en moins la demi-mesure. Je suis convaincu qu'il faut s'attendre à des surprises stratégiques, des Cygnes noirs.

Mais comme il ne sert à rien d'être spectateur si on a pas bonne vue, souhaitons encore néanmoins d'être en bonne santé ...


Crise et équité
Ecrit par Spectrum le Vendredi 23 Décembre 2011

En cette veille de Noël, à l'heure où tout le monde dépense plus pour faire plaisir autour de lui, il est temps de mettre en perspective les « crises » de ces dernières années. Puisque Noël est normalement, dans la tradition judéo-chrétienne aussi signe de partage, parlons de partage justement.

La montée du discours sur les peurs, les crises dont les médias se font l'écho, ne doivent pas occulter que chaque seconde, et en prenant de la hauteur, toujours plus de richesse sont produites, toujours plus de matière première sont extraites de notre terre, pressée comme un citron.

Or, après la « crise des subprime », où les banques ont prêté en fermant les yeux sur la solvabilité des emprunteurs, il a fallu expulser de nombreux pauvres de leur maisons. Aujourd'hui avec la « crise de la dette » on explique aux européens qu'il va falloir se serrer la ceinture. Récemment, un fonctionnaire espagnol me confiait qu'on lui avait baissé son salaire de 10% cette année. De telles mesures risquent d'arriver également en France. Toujours les mêmes qui trinques, les classes modestes et moyennes. Quel est leur tort ? A part celui d'élire des incapables, aucun. Et encore, pour démontrer leur tort, il faudrait prouver qu'il y a parmi les gens qui se présentent aux élections des personnes capables de faire une analyse objective de la situation et d'en tirer les conséquences.

Quel est le problème ? Toujours le même. Le partage. La croissance est uniquement captée par la rente et le capital, comprendre 1% de la population. Les riches sont de plus en plus riche. Les pauvres …

Je ne suis pas communiste. Je ne suis donc pas contre les inégalités, dans une certaine mesure, elles sont, à mon sens, nécessaire à toute société. Cependant il y a vraisemblablement une notion d'équilibre à rechercher. L'inégalité peut devenir aussi déstabilisatrice que l'égalité utopique communiste. Dans un article « Inequality, Leverage and Crises » Michael Kumhof et Romain Rancière expliquent qu'entre 1910 et 1929 comme entre 1989 et 2008, la part des revenus de la fraction de 1% des ménages les plus riches est en effet passée de 15% à 25%. Les inégalités sont donc le dénominateur commun de la crise de 1929 et de celle des subprimes.

Mais revenons aux politiques, et au partage. Finalement, il faut bien reconnaître que dans notre univers les leviers des politiques se sont affaiblis. Pour autant, gouverner aujourd'hui c'est fixer les priorités et donc le partage. Il est difficile d'exiger qu'un secteur d'activité voit ses gains augmenter, en revanche il est possible, de redistribuer via l'impôt, les cartes de manière équitable. Bien sûr, il faut davantage qu'une prime d’intéressement, proposée de manière démagogique à une faible catégorie de la population et d'un montant indigent. Il faut agir au niveau mondial. A cet égard, le système monétaire international, générateur de tensions et de déséquilibres, est très certainement à réformer.

Des chocs à venir et du réveil des consciences de chacun, dépend le futur système, qui est à construire, dans lequel ce ne serait pas toujours aux mêmes, de payer.


Mplayer
Ecrit par Spectrum le Vendredi 11 novembre 2011

Mon ordinateur principal (comprendre: celui qui me sert tous les jours, pas mon PC-Windows-Seven console de Jeux) tourne sous linux depuis dix ans environ. Au rang des programmes que j'utilise sous linux et qui me sont apparus indispensables avec les années, il y a mplayer. Bien sûr, celui-ci existe aussi sur d'autres plates-formes avec une devanture fenêtrée plus ou moins bien faite. Mais quand même, ce programme donne toute ça puissance en utilisation par ligne de commandes ...

Le premier avantage, c'est celui de se retrouver avec une application capable d'exprimer les erreurs et les problèmes rencontrés pendant la lecture (grâce au mode verbiage de la ligne de commande...). Il est surtout très facile de spécifier toutes sortes d’options, de la reconstruction de l'index (avec l'option -idx) ou bien par exemple si on a un fichier entrelacé, on peut appliquer rapidement un filtre de dés-entrelacement:

$mlplayer -vf pp=ci video.avi

Mais ce qui est également appréciable, c'est le petit frère de mplayer, mencoder, qui permet de réaliser toute les tâches d'encodage de manière aisée. Par exemple il est très simple d'encoder un DVD en H264 (et de manière plus rapide qu'avec acidrip par exemple). Après avoir extrait le DVD sur le disque on peut regrouper les fichiers VOB en un seul gros fichier:

$cat VTS_01_1.VOB VTS_01_2.VOB VTS_01_3.VOB VTS_01_4.VOB VTS_01_5.VOB > DVD.VOB

Puis on fait mouliner mencoder, ici en utilisant le codec h264 qui est quand même très efficace (pour les puristes vous pouvez comparer quelques codecs à la mode ici), avec quelques options cela donne:

$mencoder DVD.VOB -o video.avi -vf crop=720:576:0:0 -ovc x264 -x264encopts crf=20:preset=slow:tune=film:threads=auto:keyint=125 -oac mp3lame -lameopts cbr:br=192 -nosub

Vous remarquerez que pour l'audio, j'utilise le codec MP3 lame, l'option Keyint 125 me permet un "seek"=recherche dans le fichier toutes les 5 secondes ce qui correspond en lecture aux touches avant et arrière dans mplayer. La méthode choisie pour la taille est celle par "crf", plus le nombre est bas plus la taille sera petite.


It's geek time !
Ecrit par Spectrum le lundi 25 Août 2011 à 23h07 heure de Paris

Après cette petite interruption momentanée de l'image et du son, due à un tour du monde et quelques semaines passées en Inde, me revoilà avec mon lot de geekeries !

J'ai enfin reçu ma Freebox Revolution. Cette nouvelle Freebox est à la hauteur de sa réputation, finition excellente, fonctionnalités inégalées sur le marché français des fournisseurs d'accès internet. Mauvaise surprise: à l'installation par contre, elle ne peux plus fonctionner en mode routeur. Or, j'utilise la Freebox uniquement comme Modem chez moi derière un routeur. Il a donc fallu ruser pour ne pas avoir à changer tout mon réseau, et continuer à utiliser mon routeur Wifi Lynksys. En fait de ruse, il suffit de créer deux réseaux, un en DMZ avec le routeur et la freebox, et de l'autre côté mon réseau habituel. Bref en image ça donne ça:

Le NAS Synology me donne toujours autant satisfaction, et la place venant à manquer sur ses 2To, j'ai investi dans un deuxième NAS de 2To, le DS211J. Cette dernière version un peu moins véloce sera dévolue à tout ce qui est sauvegarde (sauvegarde de mon poste sous Linux via script Rsync, de Windows avec l'utilitaire de Windows Seven, et des machines Mac par Time Machine). Le DS209, plus performant, reste utilisé pour le partage standard, les documents, etc. ...


Cnossos, Mycène, Persepolis.
Ecrit par Spectrum le lundi 25 Juin 2011 à 23h07 heure de Paris

Carthage, Babylone, Constantinople, autant de nom de villes mythiques qui n'ont pas survécu à l'histoire, au contraire de Rome ou Athène ... Au rang de celles-ci, le destin de trois d'entre elles m’intéressent particulièrement.

Cnossos d'abord, apparue en 3000 avant Jésus Christ, capitale de la civilisation Minoénne. Cnossos est fascinante car elle abrite le palais de Minos, légendaire construction richement décorée qui rappelle le labyrinthe mythologique du minotaure. Cette civilisation véhicule aussi une esthétique remarquable et raffinée. Cnossos se situe au centre de la Crète. Son emplacement fut oublié jusqu'à la fin du 19eme siècle.

Mycène ensuite, capitale pré-héllénique datant de 1700 avant notre ère, renvoie à la mythologie et aux récits homériques. Mycènes est le royaume du héro homérique Agamemnon, chef des achéens lors de la guerre de Troie. La richesse de la ville est renomée dans toute l'antiquité. Mycène est la seule ville parmi ces trois là que j'ai eut la chance de visiter, et effectivement, quand on voit les lions sculptés sur le fronton de la porte d'entrée, on reste ébahi de contempler 4 millénaires d'histoire...

Persepolis enfin; ancienne capitale de l'empire perse achéménide, construite sur ordre de Darius 1er en 521 av. JC. La cité comportait autrefois de nombreux palais, et dura 2 siècle, avant qu'Alexandre le grand ne rase la cité. Ce saccage de Persepolis reste inhabituel dans l'histoire du macédonien, il préférait plutôt soumettre les peuples, et différentes hypothèses s'afrontent pour expliquer ce geste...


Home Sweet Home Cinema
Ecrit par Spectrum le lundi 13 Juin 2011 à 22h07 heure de Paris

Au programme des Geekeries ces derniers mois, il y a le remplacement de mon ancien vidéoprojecteur. J'avais encore un Hitachi PJ TX10, très bon pour passer des DVD, mais incapable de restituer toute la finesse des films HD en Blue Ray par exemple. C'est sur un coup de tête finalement, au cours de la démonstration à laquelle nous avons assisté avec un ami, de plusieurs vidéoprojecteurs, et suite à une proposition alléchante du commercial de chez Cobra (à Paris), que j'ai acheté le Sanyo Z800. J'ai également,investi dans un nouveau lecteur, le Philips BDP qui permet en plus de lire pas mal de média (mkv; divx...). Je suis très content du couple formé par ces deux là !

Avec mon système 5.1 Davis Accoustic (avec caisson Bower&Wilkins) l'ensemble permet de profiter des derniers Blue Ray dans des conditions optimales. Du coup lorsque je suis allé au cinéma la semaine dernière, j'ai été déçu. Le cinéma n'était pas hyper récent (genre fin des années 90). Et l'image comme le son n'étaient pas à la hauteur de mon propre système... Je préfère donc définitivement aller au cinéma chez moi !


Bientôt le printemps
Ecrit par Spectrum le mardi 22 février 2011

Je m’aperçois que je n'en ai pas parlé mais j'ai acheté au mois de décembre un MacBook Air 13". J'ai mis très longtemps à me décider à acquérir un MacBook, mais je dois dire que je ne suis pas déçu. La qualité de construction est fabuleuse, OSX est vraiment l'OS tout public parfait. Surtout, le SSD apporte une réactivité incroyable à la machine comme quand lorsqu'on referme ou ré-ouvre la machine, avec des sorties et des entrées en veille qui permettent une utilisation proche d'un smartphone. Si l'on veut utiliser l'ordinateur, on a pas a subir une séquence de mise en route, tout est instantanément disponible, ce qui est particulièrement appréciable en utilisation nomade.

Pour quelqu'un recherchant un portable à tout faire (sauf jeux 3D avancés et montage vidéo) ce portable est idéal: léger, réactif, belle construction, et OSX est simplement parfait pour celui qui cherche un système qui marche sans avoir à mettre les mains dans le cambouis. A ce titre le Mac App Store est une petite révolution: on va définitivement vers la dématérialisation des logiciels, ce qui n'est pas plus mal ! (snif quand je repense à ma collection de boite de jeux vintage des années 90...)


Et voici déjà 2011...
Ecrit par Spectrum le mercredi 5 & lundi 24 janvier 2011

Comme chaque fois, le changement d'année m'amène à regarder derrière et devant moi. Derrière moi se trouve une année "standard", il n'y a eu ni mauvaise ni exceptionnellement bonne chose dans ma vie personnelle. D'un point de vu plus global c'est un peu pareil, cette année 2010 n'a apporté aucun bouleversement, contrairement à ce que j'avais laissé entendre. Au contraire, pour certains elle a scellé la fin de la crise économique. Des bonus faramineux sont de retour à la city de Londres. Le prix du baril de pétrole augmente. Alors, 2011, année optimiste et prometteuse ?

Je ne suis pas de cet avis. 2011 sera une année révélatrice, car il faut bien se rendre à l'évidence, quand on prévois une crise majeure chaque matin, et que chaque matin, celle-ci n'arrive pas, on est soit fou soit lieutenant de l'armée italienne. Alors que penser de 2011 ?

Je disais que 2011 sera révélatrice. Elle sera révélatrice de plusieurs mouvements de fond. D'abord elle s'ouvre avec les événements en Tunisie sur une lame de fond immense qui est un profond changement, auxquels les lecteurs du "rendez vous des nations" d'Emmanuel Todd et Youssef Courbage pouvaient s'attendre. Notons au passage, Emmanuel Todd qui avait prévu dans les années 80 la chute de l'union soviétique; parvient, en étudiant la démographie, à faire des conjectures absolument pertinentes. La Tunisie donne peut être le départ à une réaction en chaîne.

Et 2011 sera donc aussi une année résolument africaine. Le Sahel, la Côte d'Ivoire, la Tunisie ou l'Algérie ont fait largement l'actualité en fin d'année dernière. La tournure que ces différents dossiers prendront cette année révélera encore un peu plus le monde de demain.

Pour revenir à l'économie, la fuite en avant n'a que trop duré. Ou un Etat sera en faillite cette année, ou bien il faudra s'habituer pour des années à retrouver une croissance molle associée à des dettes immenses des Etats. Cette dernière option bien que peu probable, n'est pas à écarter, il suffit de voir comment les Etats Unis, peuvent jusqu'à la fin des siècles, vivre à crédit grâce à leur monnaie, le dollar. Je doute que l'Europe puisse en faire autant, mais cependant les différents sauvetages, plans d'aide, et autres pseudo nationalisation des pertes, montrent que la réalité des écritures comptables peut facilement être effacée pourvu que ce soit toujours les même qui payent...

Des promesses politiques, une réalité économique à laquelle nous allons devoir nous confronter un jour ou l'autre, 2011 est mêlée d'espoir et de peurs. Néanmoins, à notre niveau, souhaitons pour 2011 une bonne santé !


Bientôt Noël!
Ecrit par Spectrum le jeudi 2 décembre 2010 [15:33]

Noël approche ! La neige tombe, la décoration est faites, le calendrier de l'avent égrenne les jours jusqu'au 25! Il ne manque plus qu'un beau film de Noël... Cette année je n'ai pas fait de wish-list. Comme l'année précédente, où je n'étais pas chez moi pour Noël, et l'année encore d'avant où je prétendais être trop vieux pour ça. Cette année, je ne ferai pas de wish-list juste parce que je n'ai pas le temps.

Cela dit je pense qu'il va vraiment falloir que je me décide à investir (ou me faire offrir!) un clavier. Le clavier sur lequel je tappe est très bien. C'est un modèle mécanique, qui était vendu avec un PC Gateway que j'ai reçu il y a très longtemps ! Mais quelle qualité. En revanche sur ma console de jeux (comprendre, mon ordinateur sous Windows) j'aurais vraiment besoin d'un vrai clavier de "gamer". D'autre part j'ai commandé un MacBook Air, dont je serai certainement amené à parler dans les jours qui viennes (livraison prévue le 14 décembre... c'est super long).

A part ça, je constate que comme prévu, la situation économique des Etats se dégrade lentement. Après l'Irlande, il faudra certainement sauver un autre pays (Portugal, Espagne, Italie...). Le tour de la France viendra. La déflation se mettra en place. Les prix de l'immobilier baisseront. Je m’intéresse aussi en ce moment aux questions de Défense Européenne, et je livrerai peut-être mes réflexions plus tard.

En attendant, et la chose est suffisament rare pour être soulignée: je vous livre un petit article sur le flux de post traitement de mes photos. Ce n'est pas sous un aspect retouche/optimisation que j'aborde le sujet, mais davantage la partie conservation des fichiers. C'est par ici !.


What's up dude?
Ecrit par Spectrum le jeudi 11 novembre 2010 [15:33]

Quoi de neuf depuis 3 mois? Beaucoup de photos, surtout de mariage avec le post traitement qui va avec. J'ai shooté 3 mariages avec à chaque fois environ 500 photos (je n'étais pas le photographe officiel). J'aime beaucoup ce type de reportage photo, du coup je me suis penché un peu sur la littérature tournant autours de la photo de mariage et j'ai également lu des ouvrages parlant de techniques de photographie au flash, dont je suis un grand fan... D'ailleurs j'ai un peu modifié mon flux de traitement photographique qui devrait faire l'objet d'un futur post, avec comme principal changement l'utilisation d'Adobe Lightroom 3.

Côté hardware rien de neuf. Mon système informatique me donne pleinement satisfaction. L'espace vient un peu à manquer pour les photos et cela m'amènera sûrement à de petits changements de disques dur. Je reste quand même à l'affût, et je "lurke" ces jours-ci le nouveau Mac Book Air, qui trouverait idéalement sa place entre l'iphone 4 et mon portable G60J, parfois trop gros pour être emmené partout.

Pour le site je vais vraiment essayer de faire un effort de mise à jour dans les jours qui viennent, surtout avec la synthèse de mes lectures de ces derniers mois.

Enfin, je vous annonce que je suis vraiment, mais alors vraiment parvenu à me désintoxiqué de wow. L'extension sort dans moins d'un mois et je ne l'ai pas commandé (menfin la dernière fois c'était parel et j'ai quand même replongé...), de plus je ne me suius pas connecté depuis le mois de juin. Ces temps-ci je joue surtout à Starcraft 2, ainsi qu'à Assassin Creed.


Facebook
Ecrit par Spectrum le jeudi 19 août 2010 [20:53]

Facebook est vraiment le service en ligne emblematique du web 2.0. Il fait couler beaucoup d'encre: certains l'adulent, d'autres le craignent; dans tous les cas il ne laisse personne indifférent. Cette interview d'Eric Schmidt, PDG de google est à ce titre très intéressante. Il y prétend que dans un futur proche que les jeunes devront changer de nom pour trouver un emploi. En effet la quantité de donnée que moissonerons les futurs employeurs sur internet et les réseaux sociaux en particulier, risque de porter préjudice à toutes ces générations branchées.

Alors Facebook ou pas Facebook? Dans mon entourage (génération fin 70 début 80) les avis sont partagés. Il y a ceux completement permeables aux technologies qui s'y refuse. Certains qui essaient, puis arrête suite à une mauvaise expérience (en général, il s'agit d'une mauvaise maitrise de cet outil). Et d'autres qui s'y adonnent sans réserve.

Le fait que notre empreinte numérique grossisse à vue d'oeil est certainement ineluctable. Plutôt que d'ignorer ces traces que l'on laisse (même si on essaie de vivre en ermitte!), je crois qu'il faut apprendre à les maitriser. Il est vrai qu'il est assez haluciant de voir qu'une majorité de personne ne va pas paramétrer les options de vie privée de Facebook, ou comment par la suite, les gens ne maitrise pas la portée de ce qu'ils publient (le nombre de cas de licenciements suite à des mises en lignes peu opportunes sont là pour l'attester).

Il apparait donc dès à présent nécéssaire de faire un vrai travail d'éducation et d'information sur ces nouveaux pièges numériques.


Qu'est ce qui fait chauffer mon été
Ecrit par Spectrum le samedi 4 août 2010 [01:14]

Quelles sont les nouvelles de l'été ? Deux petites choses côté materiel, et une grosse coté jeux.

Côté materiel, j'ai investi dans un kit d'éclairage studio. Celui se compse de deux pieds qui peuvent recevoir chacun l'un des trois équipements suivants: un reflecteur doré/argent, un parapluie et une soft-box de 60 cm. Tout cela est prévu de fonctionner avec des flash, car le travail avec ceux ci me semble être une bonne entrée en matiere pour pratiquer l'éclairage "studio". Utiliser des flash pour créer l'ambiance lumineuse est très répandu, notamment grace au systeme CLS de Nikon qui permet de piloter plusieurs groupes de flash à partir d'un flash maître (qui peut être le petit flash intégré du boitier). Le site de référence, qui a donné le nom à ces techniques d'éclairairage: strobist.

Je suis très satisfait de mon achat. Bien qu'un peu cher, il est de bonne qualité (marque Lastolite) et me donne des résultats vraiment satisfaisants.

La deuxième petite chose, c'est le changement de mon téléphone portable. Apple se moque un peu du monde en proposant pour les iPhone 3G une mise à jour vers iOS 4 qui ralenti considerablement le téléphone. Ces ralentissements sont vraiment importants: latence de plusieur secondes à chaque saisie de texte, déverouillage du téléphone super lent ... Bref, on dirait qu'ils font tout pour que l'utilisateur achète leur nouveau joujou (aujourd'hui, l'iPhone 4G). En dehors des problèmes d'antennes qui sont rapportés, et pour lesquels Steve jobs en personne à fait une conférence de presse, il est vrai que l'iphone 4G est un téléphone parfait. Cependant l'attitude commerciale d'Apple, les limitations et la fermeture de leur univers me portait à regarder à la concurence: Androïd bien sûr; car windows mobile est une bouse.

Cependant j'ai finalement fais le choix de prendre un iPhone 4. Je passerai à Androïd c'est sûr. Mais j'attends encore un peu. Je me suis dit qu'il était plus facile d'acheter un téléphone HTC, alors que les iPhone sont super cher. Au pire je le revendrai, puisque je l'obtiens à un tarif des plus bas en renouvellement par mon opérateur.

Enfin, le gros jeu de l'été, c'est bien sûr Starcraft 2. Il est inutile de présenter cet univers. J'ai commencé la campagne solo, c'est époustouflant. J'adore la réalisation qui me rappelle les jeux à la Wing Commander avec les différentes salles du vaisseaux où on peut parler aux personnages. Je ne sais pas si comme dans la saga des "Commander" on pourra faire des choix qui auront une réelle influence sur le déroulement de l'histoire, mais en tout cas, je suis conquis.


On m'a volé !
Ecrit par Spectrum le mardi 22 juin 2010 [21:00]

Hier soir on m'a subtilisé mon portefeuille. C'est la première fois que l'on me vole quelque chose, aussi je ne peux pas dire que je sois particulièrement malchanceux. De fait, cette mésaventure appelle quelques remarques qu'il peut être intéressant de partager.

Le vol a eut lieu sur une terrasse d'un pub. J'étais assis face à deux amis, et j'avais déposé mon blouson qui contenait mon portefeuille dans ma poche intérieur gauche, sur ma chaise. Je n'ai jamais quitté ma chaise et j'ai toujours eut mes amis en face de moi. La méthodologie pour me subtiliser mon portefeuille a été donc parfaitement maitrisée. Voilà comment les choses on pu se dérouler. Une personne, le voleur, s'assoit sur la chaise juste derrière moi et dépose lui aussi une veste sur sa chaise. Imperceptiblement, progressivement il vient presque coller sa chaise avec sa veste contre la mienne. J'imagine qu'à un moment qu'il juge opportun (par exemple un évènement extérieur qui risque de capter un maximum d'attention alentour) il fait mine de chercher dans sa veste quelque chose, mais en retournant la mienne, il a un accès facile et dispose de quelques secondes pour me faire la poche intérieur, ni vu, ni connu.

C'est bien sûr en quittant la terrasse après avoir marché quelque pas que je me suis aperçu du vol, car j'ai senti le vide dans ma poche intérieure...

Le portefeuille contenait pas mal de chose, heureusement très peu d'argent liquide: une trentaine d'euros; et deux cartes de crédit. J'ai tout de suite fait opposition sur ces cartes de type mastercard, mais je ne sais pas si le voleur peut avoir -la scène se déroule à l'étranger, en Espagne, un moyen de tout de suite payer avec. En effet, en Espagne, le code secret n'est quasiment jamais demandé et seule la signature et une pièce d'identité, dont le portefeuille était pourvu, sont demandées.

En tout état de cause, même si cela risque de demander quelques coups de téléphones et lettres recommandées, je ne pense pas avoir de problème particulier. Ce qui m'inquiète le plus c'est la présence dans ce portefeuille de document d'identité: carte vitale, carte d'identité nationale, permis de conduire. Ce soir là, les amis qui étaient avec moi- qui, au passage, ont été d'un grand soutien, m'ont raconté qu'ils s'étaient déjà fait voler leurs papiers d'identité et que quelques temps après le vol en passant des formalités d'aéroport ils avaient été arrêtés par la police. Leur papiers avait été utilisé pour divers délits...

D'autre part, l'enseignement le plus intéressant reste une question qui me perturbe énormément. Avec l'existence dans la nature d'une personne avec tous ces documents, comment puis-je prouver que je suis vraiment moi ?

Lors des différentes procédures d'opposition, un certains nombre de question sont posées: date de naissance, lieu de naissance, mais toutes ces informations sont accessibles au voleur également. On s'aperçoit qu'il est dommage que contrairement à la recherche et le sauvetage au combat, il n'existe pas des mots codes et phrases secrètes qui puissent vous authentifier sûrement dans la vie de tous les jours.

En effet, les pilotes militaires, lorsqu'ils partent au combat, remplissent ce qu'ils appellent un "ISOPREP" qui leur permettrait en cas d'éjection derrière les lignes ennemies, de s'authentifier de manière fiable auprès d'un groupe de commando chargé de venir le récupérer. Ces procédures incluent même un mot code pour signifier qu'ils sont compromis et que les ennemis leur demandent de tendre un piège au commando...

Dans la vie de tous les jours rien de cela. Pas de code magique ou d'informations consignées en sécurité quelque par qui vous permettrait à coup sûr d'être authentifié par l'administration. Du coup tous les fantasmes sont permis quand à l'usurpation de l'identité, comme dans cette BD, certes futuriste... A ce stade, j'ai juste déclaré le vol au commissariat et auprès de ma banque mais les démarches administratives à venir s'annonce longues...

En tout cas cette mésaventure appelle quelques remarques. On n'a jamais besoin de tout ce qu'il y a dans notre portefeuille. A l'avenir, je pense que je ne prendrai qu'un document d'identité, voire uniquement des photocopies. Après tout, on ne m'a jamais demandé en France ou à l'étranger de présenter mes papiers, et si le cas se présentait, je pense que la photocopie ou a défaut un aller retour à l'hôtel suffirait amplement. Ensuite il me semble que le système français ou le code de la carte bancaire est systématiquement demandé devrait être généralisé partout dans le monde. Il est aberrant que des pays développés comme l'Espagne ne l'utilise pas encore complétement. Quand on imagine le nombre de fraude qui doit en résulter, on se demande pourquoi les banques ne font pas tout pour que ce système se généralise.

Enfin la dématérialisation de beaucoup de données et internet sont une aide énorme. Par chance j'avais toujours un téléphone portable et j'ai pu facilement trouver les numéros pour faire opposition, récupérer en ligne les données concernant mon compte bancaire, etc. ... Je pense que la dématérialisation maximale peut conduire à plus de sécurité. Avec l'avènement des téléphones portables évolués que nous avons, il devrait être possible de leur confier un maximum de tâches "traditionnelles", payer et s'identifier ...

Encore faut il qu'une certaine sécurité les entourent: authentification par mot de passe pour l'utiliser. Interface web permettant de s'y connecter et de le désactiver avec la possibilité de le géolocaliser... Voire, un mode "honeypot" dans lequel il semble fonctionner normalement, mais lance des appels vers la police avec des données concernant la position, l'utilisation...permettant à celle-ci d'arrêter le délinquant.

On peut rêver, en attendant je retournes aux maintes déclarations de vol...


Super marché
Ecrit par Spectrum le samedi 8 juin 2010 [22:00]

Il existe un enfert tiède: le supermarché. Déjà, le premier contact avec ce lieu emblématique de la société moderne, le parking, donne le ton. Tout le monde essaie de se garer le plus près possible de la porte d'entrée, même s'il faut pour celà tourner pendant des minutes ou attendre que quelqu'un libère la place en or. Pourtant dans la majorité des cas, en choisissant une place 50m plus loin, on ne ralonge pas excessivement son trajet... On se demande pourquoi une marque de supermarché ne propose pas encore de se garer directement à l'interieur, voire de circuler avec sa voiture entre les rayons... Mais ce n'est que le début. Déjà il faut prendre un chariot. En général, on tombe toujours sur celui qui tire à droite, ou à gauche, bref on sait déjà que le programme de nos courses sera sportif. Et puis bien sûr, on n'a pas encore commencé que déjà, il est plein de sachets plastiques, détritus et autres présents laissés par le précédent propriétaire. Mais il est temps de rentrer, pour ceux qui avait une pièce d'un euro bien sûr...

Il n'y a bien sûr qu'une unique entrée, même si la rangée de caisse fait 300m de long, et oui: le super marché offre des produits en libre service, mais le cheminement est complétement imposé! Heureusement d'ailleurs car on ne peut aujourd'hui ignorer qu'un rayon complet est consacré à la bouffe pour chiens.

Vous m'accorderez que déjà, les lieux appraissent clairement hostile à tout individu normalement constitué, pourtant, le vrai enemi est ailleurs, il s'agglutine autours des rayons, compare, invective les vendeurs, tout cela en plein samedi après midi, alors qu'il aurait pu venir n'importe quel autre jour. Cet enemi terrible, c'est le vieux.

Mais revenons à nos courses. Mon rayon préféré, c'est celui des fruits et légumes. Un défi. Déjà il faut réussir à décrocher et séparer les deux faces d'une film plastique resistant à tous nos efforts. Une fois que ceci est fait il faut choisir ses fruits. D'habitude je prend ceux les plus loin, les vieux sont petits et aiment soupeser, comparer et rejeter les fruits et légumes les moins avenants. Heureusement, nous ne sonmmes pas obligés de choisir parmi leurs déchets; le vieux est généralement petit et il suffit d'être d'une taille standard pour choisir les fruits et légumes les plus loin. L'assurance de trouver quelque chose de correct. Vient ensuite la pesée, enfin pour ceux qui y pensent, car les autres devront abandonner à la caisse le sachet non pesé: ce n'était pas à la pièce, mais au poids...

Le passage en caisse, sorte de libération extatique n'est pas la plus mince affaire. Déjà il ne faut pas se tromper. Pas choisir la caisse "moins de dix articles" ou celle qui va fermer juste devant nous, ne pas risquer de passer la journée à voir défiler des femmes enceintes et des handicapés à la caisse qui leur est reservée et enfin, ne pas choisir celle reservée à la carte de fidélité du magasin. Parlons en de cette carte de fidelité. On nous prendrait pas un peu pour des cons ? Elle permet d'obtenir des réductions, et est gratuite. Mais il faut demander la carte. Ne pas l'oublier. Bref en dehors d'essayer d'offrir des crédits à taux d'usure, elle apparait comme un parfait foutage de gueule.

Parfois, je me demande vraiment comment on peut accepter une telle épreuve...


Nouvelles du Hardware
Ecrit par Spectrum le samedi 9 mai 2010 [22:55]

Quelles sont les nouvelles du coté hardware ? Et bien je me rapproche de plus en plus d'une architecture réseau idéale. Le gros changement a été l'achat d'un NAS et le passage en réseau Ggabit:

Le Nas est un Synology DS209+II, j'en suis vraiment très content. J'ai installé deux Western Digital Caviar Green 1.5To en raid 1 à l'intérieur. J'utilise avec trois porotocoles: SMB pour les ordis Windows/Mac, NFS pour Linux, et FTP pour tous. Le NAS permet deux choses: la sécurité des données, et leur accès à tous. Le protocole NFS permet un accès hyper rapide sous linux (bien supérieur à SMB). Accéssoirement, j'ai aussi activé un serveur iTunes, mais pour être honête je n'aime pas ce genre de truc propriétaire...

Le Wifi passe en N; par contre le routeur était capable de faire du dual band, mais je n'étais pas suffisament renseigné car la deuxième bande de fréquence n'est pas compatible avec tous les périphériques. Du coup la bande en 5Ghz n'est pas activée.

Pour la sauvegarde, sous Linux, c'est assez génial. J'utilise un script que je lance à l'extinction de l'ordinateur et qui sauvegarde avec Rsync mon /home. Rsync, c'est absolument génial, mais j'ai eu la flegme de l'implémenter sous Windows. De toute façon je n'ai pas grand chose sur mon ordinateur Windows, c'est plus une console de jeux ! En parlant de Jeux j'ai eu accès en pré-commandant la version Collector, à la beta de Starcraft 2. Je me fais tout le temps éclater, mais j'aime beaucoup le jeu, même si au final ça ressemble juste à un Starcraft 1 remis au goût du jour techniquement...

Sinon c'est amusant car sur le shéma de mon réseau on voit un iPad, mais précisément, mon intérêt pour ce produit c'est un peu essoufflé. D'abord parceque j'attend la révision 2: avec une caméra en face avant en plus et les petits défauts de jeunesse en moins. Ensuite parce que toutes les restrictions sauce Aple autours du produit m'exaspèrent. Ce que je peux tolérer sur un téléphone portable, j'ai plus de difficulté sur un périphérique qui se rapporche de l'ordinateur (et je ne parle pas du débat Adobe Apple sur le flash, je suis plutôt du coté d'Apple sur ce point). Bref, en ce moment j'ai plus envie d'investir dans du materiel de studio pour la photo.


Crise des Sub Prime - Acte 2
Ecrit par Spectrum le vendredi 30 avril 2010 [16:55]

Depuis quelques mois les indices boursiers remontent, et certains se permettent de parler de la crise des subprimes au passé. Pourtant je pense que nous ne sommes certainement pas sorti d'affaire. Comme exprimé plus tôt sur ce blong, la crise s'est déplaçée vers la dette des états... Mais ce qui m'interesse moi, pauvre vache à lait qui vais encore payer les pots cassés de ces politiques désastreuses, c'est de savoir quand je pourrai devenir propriéaire.

Ce petit tableau issu de The Economist, montre l'état des lieus un peu partout dans le monde. On remarque que la France fait partie des pays où l'immobilier est encore bien surévalué avec l'Espagne et l'Autriche. Quand on voit ce tableau, d'abord on est impressionné par la manipulation, en France de l'opinion publique où aucun journaliste n'explique cet état de fait. Les gens gueulent et bloquent les routes dès que l'essence augmente de dix centimes, mais les prix scandaleux de l'immobilier, ça, personne ne s'en étonne. C'est d'abord parce que dans ce marché de duppes, les particuliers y gagnent, et pas seulement les promoteurs; le problème c'est qu'à l'autre bout de la chaine, les primo-accédants qui n'ont pas d'apport ou d'héritage sont arnaqués...
C'est amusant car en ce moment beaucoup de personnes de mon entourage achètent des biens immobiliers. Ce n'est pas forcément une mauvais affaire, surtout quand ils trouvent quelqu'un pour louer à leur départ, mais ce qui est sûr c'est que l'idée selon laquelle louer = jeter de l'argent par les fenêtre a la vie dure; il semble que le donner à un banquier sous forme d'intérêts, ce n'est pas gâcher par contre.
Bref, je reste convaincu que l'immobilier va continuer sa baisse, l'arrêt de mesures favorables par le gouvernement, participera certainement à l'accélerer (un peu comme la chute des ventes d'automobiles qui va pas tarder à se produire, mais ça, c'est une autre histoire).

Je pense que j'ai certainement tort de me réjouir de cette crise économique, car les conséquences seront néfastes pour tous. Il n'y a que quelques spéculateurs, bien positionnés à la baisse qui tireront leur épingle du jeux. Du coup, je m'interroge sur l'opportunité de reprendre quelques BX4 ...


Développement médiationnel
Ecrit par Spectrum le dimanche 7 Février 2010 [18:55]

En 323 avant Jesus Chirst, à Babylone, dans un endroit qui correspond aujourd'hui à l'Irak, s'éteint un fantastique monarque, grand chef de guerre, qui acceda au statut de Dieu dans les nombreux pays conquis, et qui se retrouve aujourd'hui roi de treffle sur nos jeux de cartes traditionnel. Cet homme, c'est Alexandre le Grand. L'histoire est ponctuée de ces grands chefs de guerre, avides de conquêtes.

Heureusement, depuis Francis Fukuyama et la fin des ambitions individuelles et idéologiques, les pays ne se font plus la guerre. La dernière déclaration de guerre datant de 1945... Pourtant il est incorrect de dire que les conflits et affrontements ont disparus, ils ont juste profondement changé.

Comment décrire les conflits armés en cours actuellement ? Quel dénominateur commun leur trouver ? Essayons d'examiner les conflits de cette décénie:

  • 2000 : seconde Intifada (Israël, bande de Gaza, Cisjordanie)
  • 2000 : conflit hmong (Laos)
  • 2001 : guerre d'Afghanistan
  • 2001 : guerre civile de Côte d'Ivoire
  • 2001 : Conflit dans le Sud de la Thaïlande
  • 2002 : désaccord de souveraineté sur l'îlot Perejil entre l'Espagne et le Maroc
  • 2003 : Guerre d'Irak
  • 2003 : conflit du Balouchistan (Pakistan)
  • 2003 : Guerre civile au Darfour (au Soudan et son extension au Tchad et en Centrafrique)
  • 2004 : Opérations militaires contre les talibans au Pakistan
  • 2004 : conflit au Yémen
  • 2005 : émeutes en Ouzbékistan
  • 2006 : conflit israélo-libanais
  • 2008 : Troubles au Tibet en 2008
  • 2008 : Guerre en Ossétie du Sud

La majorité des conflits sont caractérisés par une dimension géographique limitée. Ce sont généralement des guerres civiles, qui déchirent plusieurs sous ensemble d'un pays. Souvent, la décolonisation ou une guerre mondiale ont créé un terrain propice aux tensions: une frontière arbitraire qui vient séparer un ensemble de personnes aux origines communes. Ces personnes sont donc "condamnées" à co-exister, ou s'entre tuer: Israel, Tibet, Somalie, Belgique, Ossetie... Une telle situation existe à peu près partout dans le monde avec une intensité différente et conduit donc à des affrontements de nature différente. Parfois cet affrontement n'a pas de limite géographique définie: on parle alors de terrorrisme.

Rien de bien extra-ordinnaire là-dedans. Le marché des armes est en constante augmentation et même en changeant les acteurs les guerres d'aujourd'hui se suivent et se ressemblent. Pourtant les armes ne permettent pas toujours de mettre les gens d'accord. L'Afghanistan nous en fourni un exemple criant. Dans ce cas précis, les Etats-Unis ont mis en place des stratégies alternatives: des actions civilo-militaires et des programmes de developpement, des campagnes de réconciliations... Ces stratégies alternatives sont pourtant la solution qui semble la plus évidente: mettre en place les conditions qui permettent de vivre ensemble, à des gens qui veulent s'entre-tuer.

"La guerre est une poursuite de l'activité politique par d'autres moyens." Carl von Clausewitz

Pourquoi la guerre reste l'instrument qui vient imédiatement après l'action politique? Je pense que c'est certainement parce que cette solution apparait simple, et s'impose d'elle-même en raisons des intérets de l'industrie de l'armement. Pourtant avec les sommes collosales qui sont en jeu, il serait très simple de mettre fin à de nombreux conflits en utilisant toutes ces ressources différemment. En apportant l'éducation ici, des opportunités de gagner sa vie là.

J'aimerais voir ces stratégies alternatives se devellopper pour devenir un vrai métier, une vraie industrie. On ne pourra jamais supprimer la force amrée; d'ailleurs celles-ci reste souvent un préalable à la montée en puissance de stratégie alternatives. Mais honnêtement, s'il n'y avait pas le lobby du complexe militaro-industriel, à la place de bombardier F22, combien de pays préferraient investir dans des éthnologues, des spécialistes du développement et des installations de soutien projetables, ou encore des espèces sonnantes et trébuchantes ? Une telle armada parviendrait à gagner les conflits de manière plus rapide et surtout, durable.

"Le développement médiationnel est une poursuite de la guerre par d'autres moyens." SpectrumKnight


Technologies qui vont compter
Ecrit par Spectrum le dimanche 7 Février 2010 [18:55]

Parmi les nombreuses nouvelles technologies, il est toujours difficile de deviner laquelle va profondément marquer les années à venir. En effet il est difficile de se projeter dans le futur pour voir comment une découverte parmi tant d'autre du présent va porter des années d'innovations et révolutionner nos modes de vie (c'est le cas par exemple du laser...).

J'ai quand même envie de partager mon avis à ce sujet, et j'aimerais présenter ici quelques technologies qui risquent de faire parler d'elles pendant longtemps:

  • Les drones:au delà du milieu militaire dans lesquels ils seront très vite reconnus comme indispensables, les drones représentent une technologie prometteuse dont les applications n'ont jusqu'alors pas été entièrement explorées. Certes l'aspect surveillance, ou offensif est bien cerné. Mais en reflechissant à deux tendances: celles de la miniaturisation et d'une meilleure endurance; on peut imaginer le rôle qu'un drones de la taille d'un oiseau pourrait jouer: épandage, transport de petits objets, relais...
  • L'impression 3D:cette technologie permet dejà de revolutionner le design et la façon de travailler des cabinet d'étude. Quand la technologie sera complétement mature, on peut imaginer qu'il sera possible de construire un grand nombre d'objets directement chez soi, sans se déplacer, juste en télechargeant les plans sur Internet.
  • Le cloud computing:Le cloud computing est l'évolution finale d'Internet. On pourrait croire qu'Internet est déjà en soit une révolution. Pourtant, ce n'est que le début. Lorsque le materiel et le logiciel se dilueront dans cet ether surpuisant, cela ouvrira la voie à des applications phénoménales; et au delà, une révolution de nos modes de vie. A l'époque où on se soucie de l'environnement, la mise en parallèle de millions de terminaux, mobiles -ou pas, offre une solution à la demande sans cesse grandissante de puissance. Elle offre aussi une perspective un peu effrayante: les transistors alors mis en commun représenteront certainement plusieurs fois la capacité de connexion d'un cerveau humain. Je vois d'ici un scénario à la Matrix dans lequel, non les robots mais cette supra-conscience alors créé nous utilisera pour survivre et évoluer !

Je mettrai certainement ce post à jour, en précisant la date de mise à jour!


Nouvelles du Hardware
Ecrit par Spectrum le dimanche 31 Janvier 2010 [19:55]

Je n'ai pas beaucoup parlé de mes derniers achats Geek, pourtant j'en ai fait.

Dans l'ordre j'ai remplacé une imprimante multifonction HP jet d'encre après 7 ans de plus ou moins bons et loyaux services. Le principal défaut que j'aurais à lui repprocher, en dehors d'une vetusteté qui frappe malheureusement avec fatalité toutes ces choses là, c'était la consommation de cartouche d'encre. En effet dès que je ne m'en servais pas pendant 2-3 mois les cartouches d'encre se bouchaient, conduisant à un nécéssaire nettoyage très consommateur d'encre - quand cela resolvait le problème; il m'est arrivé de ne jamais réussir à obtenir d'impression correcte après une grosse interruption. Il fallait donc changer de technologie. J'ai obté pour du laser couleur. Bien sûr, en 2009 de nombreuses amélioration était disponibles pour les imprimantes au rang desquelles, une capacité réseau ou le scannage automatique de document vers e-mail. J'ai choisi finalement une Konika Minolta 1690 et quelques mois après son achat qui fut une affaire (450¤ dont 200 remboursé!) j'en suis vraiment satisfait.

Moins marrant - et pour la première fois, un HD Seagate (1,5To, je possède plus d'une dizaine de ces disques) qui est tombé en panne! Enfin "tomber en panne", l'expression est un peu dure, disons qu'il s'est mis à gratter de manière dérangeante, signe à mon avis annonciateur d'une panne proche.

Enfin, je me suis décidé pour l'achat d'un nouveau portable, j'ai opté pour l'Asus G60J. J'ai acheté ce modèle plutôt que son frère le G51J parce qu'il était le premier disponible, et que je devais partir à l'étranger. Je l'ai eut à tarif avantageux (environ 1200¤) et j'ai rajouté un SSD OCZ Vertex 2 de 128Gb comme sur mon ordinateur fixe. L'apport du SSD sur le portable est remarquable, et globalement, j'obiens une configuration orientée jeux vraiment performante. Le problème c'est que je ne joue quasiment plus... Et donc à bien y reflechir, je me remets à regretter un MacBook Pro ...


2 0 1 0
Ecrit par Spectrum le mercredi 6 janvier 2010 [21:47]

Ca y est, dernière année de la décénnie; alors que certains se demandent comment on va se referrer à ces années là, il est temps pour d'autres de faire le bilan, dont je suis. Si on regarde mon post sur 2009, on voit que j'ai été très pessimiste. 2009 a globalement été une année très calme:

  • D'un point de vue technologique, Windows Seven et Snow Leopard n'ont pas réellement constitué des révolutions. Honnêtement j'attendais plus de la part d'Apple dans le domaine de l'utilisation des GPU. Le cloud computing reste encore un doux rêve...
  • D'un point de vue économique, mes prévisions se sont révélées incorrectes - pour le moment. En effet je pense toujours qu'à moyen terme l'horizon économique est résolument terne. Aujourd'hui si on fait le bilan, on s'apperçoit que l'économie a uniquement repris des couleurs grâce à l'argent publique.
  • D'un point de vue géo-politique, le retour de la Russie n'a pas vraiment eut lieu, mais l'emmergence des BRIC a été incontestable, surtout Russie et Chine pour bloquer toutes décisions concernant l'Iran...
  • D'un point de vue culturel, en dépit de plusieurs revers, l'industrie du disque ne nous a proposé cette année que la pitoyable loi HADOPI, et aucune offre en ligne intéressante.

En 2010, que peut on attendre ?

  • D'un point de vue technologique, le buzz de ce début d'année risque bien de conduire à une mini révolution dans l'univers informatique. En effet je trouvais que les netbooks n'étaient pas vraiment un type de portable révolutionnaire, trop à cheval entre smartphone et portable, sans vraiment offrir une capacité propre novatrice. Apple risque de changer cette donne; et si leur tablette est vraiment bien faites, alors on aura un outil parfait: plus complet qu'un Kinddle d'Amazon, plus transportable qu'un portable, et mieux adapté qu'un smartphone pour les taches courantes informatiques (petite bureautique, surf, films). C'est donc du coté de ce fameux iSlate que mon regard se tournera cette année
  • D'un point de vue économique, je pense qu'après le retour à une croissances éphèmère, l'économie va repasser dans le rouge. Parallèlement, on aura encore affaire à des acteurs qui présenterons de gros défauts de paiment comme à Dubaï. Première faillite d'un Etat ? j'en doute mais rien n'est impossible après la folie des déficit qu'on crée certains Etats. A court terme c'est la cohésion de l'Europe qui pourrait ainsi être mise à l'épreuve en raison de la dérive budgetaire des PIGS (Portugal, Italy, Greece et Spain).
  • D'un point de vue géo-politique, c'est le Moyen-Orient qui risque bien d'être l'objets des évenement les plus marquant. Notamment l'Iran, qui risque de se prendre une petite frappe préventive sur la tronche, car la date à laquelle il seront en mesure de fabriquer une bombe est de plus en plus proche. Pour Israel, 2010 est l'année de la décision concernant ce dossier.
  • D'un point de culturel, je n'attends rien cette année. J'espère me laisser surprendre agréablement, comme par le dernier film de James Cameron, Avatar.
  • Bonne et heureuse année à tous, et comme d'habitude, surtout une bonne santé !


Vous n'en avez pas marre...
Ecrit par Spectrum le dimanche 27 Septembre 2009 [19:55]

...de vous identifier sur tous les sites ?

Quiconque surf un peu sur internet et y fait ses achats dois jongler avec des dizaines de login et mots de passe. C'est usant. A chaque fois, même ritournelle: on donne tous ses détails personnels puis son mail puis on valide le mail, etc. ... Du coup pour se souvenir de tous ses comptes deux solutions s'offre à nous. Ou on utilise toujours le même mot de passe/login; ou on en change à chaque fois. Lourdingue d'en changer à chaque fois ? Pas forcément, il suffit de mettre en place une stratégie ... Par exemple en s'inventant un nouveau langage. En tappant le nom du site dans ce nouveau language comme mot de passe, il est très simple de s'en souvenir. Il faut également se fixer une longueur constante.

Il me semble que ce genre de pratique porte un nom: "la salage". Par exemple vous "salez" votre language en insérant des $ entre chaque caractère et utilisez 6 caractères (ce qui convient en général, en terme de longueur mini et offre une sécurité suffisante. Sur laredoute.fr par exemple vous rentrez votre login habituel et "l$a$r$" comme mot de passe. Vous allez sur deezer ? Rentrez "d$e$e$" en mot de passe. Toutes les formes de salaisons sont dès lors possible, en utilisant des suites par exemple; avec les même exemples que précédement on pourrait inventer "laabrc"... L'avantage c'est qu'on ne risque plus d'oublier un mot de passe sans pour autant utiliser toujours le même.


Manipulations
Ecrit par Spectrum le dimanche 27 Septembre 2009 [19:25]

Les chiffres sont souvent un moyens pour démontrer une idée, avancer un argument. Le problème c'est que les démonstrations avec des chiffres sont souvent manipulables.

Première méthode: exploiter la difficulté du cerveau humain avec les mathématiques: quand on compare deux grandeurs par exemple disons A qui vaut 4 et B qui vaut 5; on dira selon le besoin que B est 25% plus importante que A; ou A est 20% plus faible que B. Dans les deux cas on retient d'abord le chiffre qui compare: 20% ou 25%; et on peut ainsi "forcer" un peu l'écart...

Ensuite on peut utiliser les illusions visuelles; car bien souvent on va chercher à habiller ces beaux chiffres par de beaux graphiques. Au delà du classique de l'échelle logarithmique et diverses manipulations d'échelle; le graphique présente nos données avec la perspective de l'auteur. On obtient des données completement interprétées. Or, quand on sait les illusions optiques dont le cerveau peut être victime ...



Pour cette dernière image, pour ceux qui n'auraient pas compris où est l'illusion, le gris de la case A et B, est identique; si, si!


Je hais les dalles brillantes
Ecrit par Spectrum le dimanche 13 Septembre 2009 [18:58]

Je suis à la recherche d'un nouvel ordinateur portable. Encore ? Non le miens date de 2005, ce qui est déjà un peu agé pour quelqu'un qui comme moi, joue dessus.

J'ai un Asus M6N, et j'en suis tellement content que je voulais acheter la même marque. On peut dire que mon M6N ne déméritte pas, il a du faire des centaines de milliers de kilomètre, passer plusieurs mois dans des contrées humides et a été utilisé près de deux ans comme ordinateur principal. Bref, j'en suis vraiment content, et en général quand j'ai une expérience comme celle-ci avec une marque, je ne la quitte plus. Ainsi j'ai commencé à retenir un certains nombre de candidats potentiels au sein de la marque tawanienne, comme le G50 ou le G51. Le problème de ces ordinateurs c'est le poids-encombrement, ainsi qu'un très, très gros défaut: des écrans brillants.

Bien sûr j'ai été tenté par certaines sirènes. D'abord les MacBook Pro, qui ont un designe superbe et un rapport performance-autonomie/poids imbattable, mais le problème c'est qu'installer Windows dessus pose certains problème (surchauffe, baisse d'autonomie...). MSI propose aussi de très bon produit qui sont plus compacts que les ASUS (surtout au niveau du tour de l'écran, fin comme je les aime); comme les GT628, mais leur écran n'est pas terrible...

Du coup j'ai toujours pas arrêté mon choix. J'attends une eventuelle annonce d'Alienware pour un nouvel m15x ou un upgrade du MacBook Pro. Sachant que ma préférence de l'instant t va toujours au G51VX...

EDIT du 27/09/09: les Core i7 mobiles viennent d'être annoncé... je vais encore attendre un peu du coup !


Journalistiquement vôtre
Ecrit par Spectrum le dimanche 13 Septembre 2009 [15:58]

Je suis impressionné par les notions employés dans les journeaux télévisés. Quand j'étais jeune, je ne comprennais rien et je me disais que c'était parceque j'étais jeune; aujourd'hui, à-même de mesurer le niveau de l'audience et les mots employés, je dois avouer que je suis assez médusé.

Au sein d'un même journal on peut relever les termes suivants: G8, FMI, croissance, ONU, OTAN... Si vous connaissez peut-être le sens d'un de ces mots, je vous mets au défi de prendre un des quinze millions de spéctateur et de lui demander d'expliquer chacun de ces termes. Et quand je dis expliquer ce n'est pas simplement en traduire l'acronyme, mais expliquer "à quoi ça sert, et quels enjeux entourent la notion".

La télévision est très peu pédagogique, c'est d'abors parcequ'elle repose sur deux choses qui font sa force: l'image et la paresse. L'image en est l'unité de mesure principale: la visibilité d'une information conditionne sa place, ce qui n'est pas visible y est donc forcément moin bien représenté, ou alors représenté d'une façon montrable qui n'est pas forcément adaptée. Par exemple: pour illustrer la délinquence, on va montrer une scène de violence ou d'interpellation avec des étrangers, mais pas forcément des chomeurs, la pauvreté, ou le manque d'implication parentale qui est plus difficile à télé-visualiser. Ce faisant on va devellopper des clichés (délinquence = étranger, ou tout autre raccourci que des images "chocs" peuvent suciter), et pas des thématiques qui ont un rapport beaucoup plus proche. La paresse ensuite: la télévision permet la passivité la plus totale. Il faut donc se contenter de ce qui y est fourni. On peut à la limite zapper sur une autre chaine, mais cela aura rarement pour effet de nous renseigner. Alors évidement contrairement à un livre ou un journal, et comme la radio, la télévision nous dispense du moindre effort, de la moindre curiosité.

Le téléspectateur vit donc avec ses G20, son CAC40; qui deviennent au fil du temps des êtres familiers qui se pointent parfois à vingt heure. Evidement puisqu'il les cotoie, il peut aussi les ouspiller au détour d'une conversation de comptoir: "c'est la faute de la croissance" ou "encore un coup d'Al Quaida".

Heureusement je suis convaincu que la part des gens qui regardent la télévision est amenée à baisser; celle de ceux qui surfent sur les hyper liens du net avec curiosité, est amenée à s'accroitre. Dans 10 ou 20 ans le contrôle du savoir des masses se jouera sur la toile et on pourra alors de nouveau s'inquiéter. D'ici là googlifiez et wikipédiez sans retenue !


Le Bonheur
Ecrit par Spectrum le dimanche 12 Septembre 2009 [10:43]

On parle très peu du bonheur tous les jours, à part dans les cours de philosophie, et toujours sous un angle très théorique. Pourtant le bonheur, semble être notre but à tous. Difficile pourtant d'apprécier comment celui-ci influence notre vie et comment le provoquer. Du coup, fermons le chapitre philosophique par la citation classsique qui nous donne une piste pour en appréhender l'aspect pratique:

Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin (Lao-Tseu)

Voilà une citation torturée qui va à l'encontre de l'intuition commune et qui pourtant mérite d'être commentée.

La première clé c'est une vidéo d'une conférence de Dan Gilbert au TED.

Celle-ci nous fait prendre conscience d'une caractéristique fondamentale bien qu'évidente: le bonheur est extrêmement relatif. Ainsi cet aspect extrêmement relatif du bonheur en fait une valeur impossible à mesurer, mais seulement intrinsèquement comparable. Je m'explique. Des experts qui prétendraient qu'un pauvre habitant le Congo est moins heureux qu'un riche milliardaire californien en mesurant des paramètres comme santé, richesse, affection...auraient toutes le chances de se tromper. Car les bonheurs ne se comparent pas entre eux: chacun l'expérimente et le ressent à sa façon: pour l'un dans une fête traditionnelle rassemblant son ethnie, pour l'autre sirrottant un verre de Whisky sur son Yacht aux Bahamas. Et pourtant on ne peut pas dire qui, du gamin qui joue en faisant tourner une vielle chambre à air crevée dans les rue de Kinshasa ou du jeune américain jubilant devant son jeux vidéo ressent le plus de bonheur; le bonheur est là, et même si il y a des petits et des grands bonheurs; tous sont à la portée de chacun.

Mais pour comprendre comment marche le bonheur dans la vie, il suffit de comprendre comment il marche dans le corps humain: une décharge hormonale dans notre cerveau, cette décharge d'un individu vaut bien celle d'un autre. Tout l'enjeu est donc de savoir comment provoquer celle-ci et détecter quand elle n'a pas lieu: c'est l'anti-bonheur : la déprime.

Une minuscule quantité de sérotonine, connue comme « hormone du bonheur », suffit à provoquer en nous la sensation de bien-être. Si le niveau de sérotonine baisse durablement, nous ressentons la tendance à la mauvaise humeur et à la dépression.

Comprendre le bonheur, et les biais qui y sont attachés permet de vivre mieux. D'abord en permettant de relativiser un malheur dans l'instant avec lequel le cerveau va apprendre à vivre; un nouveau référentiel qui permettra aussi d'accéder de nouveau au bonheur. Ensuite en allant favoriser le maximum de sécrétion de cette hormone, sans chercher une extase à chaque fois: la nature est bien faite; une vie pleine de petits bonheurs sera au moins aussi agréable qu'une vie avec quelques gros bonheur...


Retour à la normale ?
Ecrit par Spectrum le dimanche 13 Juillet 2009 [23:43]

Ce qui est bien avec mes entrées de ce blong, c'est qu'on peut vraiment prendre du recul sur les choses. Normalement je vais pouvoir poster à un rythme plus soutenu à présent, ma situation géographique se stabilisant.

Pour reparler de mes prévisions économiques, elles sont en train de doucement s'accomplir, j'ai d'ailleurs même ouvert un compte titre pour profiter de la baisse. (C'est beau les produits dérivés qui permettent, même quand la bourse s'effondre, de gagner de l'argent: beau cynisme financier!). Même si la baisse marque le pas depuis mars, ce n'est qu'une pause...

Coté culture/japanimation c'est le calme plat, je n'ai pas regardé d'anime depuis Death Note, et je suis juste allé voir Ponyo sur la falaise au ciné, un très beau film soit dit en passant. J'ai lu quelques bouquins et magazines en revanche qui vont finir par apparaitre dans le logbook. Coté geekerie un nouvel ordinateur Soulsleech fait son apparition, il possède commme principale nouveauté l'utilisation d'un SSD. Ce remplaçant du disque dur possède de multiples avantages: temps d'accès hyper bas, débit fulgurant et tout celà dans un grand silence de fonctionnement. L'obstacle à leur popularité reste encore le prix qui reste assez elitiste... Mais quand on est un geek on ne compte pas! Surtout que cette technologie représente pour moi le plus gros bond en avant depuis la série K6 d'AMD (et après les GPU :). Comme d'habitude j'ai pris quelques photos du montage et le beau Soulsleech est visible ici.

Voilà, bonnes vacances !


2 0 0 9
Ecrit par Spectrum le dimanche 4 janvier 2009 [14:20]

Nous voici en 2009, comme précedement à part le bug de quelque produit microsoft, quelques voitures brûlées et une seconde de plus, tout s'est bien passé... Une nouvelle année débute, et c'est le genre de jalon temporel qui nous amène à regarder en arrière, et essayer de distinguer en avant. pour ce qui est du bilan de l'année 2008, je retiendrais quelques points:

  • D'un point de vue technologique, l'iphone 3G d'Apple, qui représente un saut technologique restera pour moi la grosse nouveauté de 2008. Il y aura un avant et un après iphone. La convergence internet-géolocalistaion-terminal portable, va ouvrir la voie à des applications qui révolutionneront nos habitudes.
  • D'un point de vue économique, 2008 aura enfin révélé une crise dont beaucoup parlaient. Elle aura en particulier amorcé la baisse des prix de l'immobilier et cassé la vision délirante de beaucoup de gens qui croyait que la pierre augmenterait toujours.
  • D'un point de vue géo-politique, l'année 2008 n'aura pas vue la Chine réellement emmerger. C'est plutôt du côté russe qu'il faut regarder. L'attaque d'un Etat souverain par l'Etat russe amorce le retour de la Russie - quasi inexistante ces quinze dernières années; sur la scène internationale.
  • D'un point de culturel, et bien je soulignerai la stupidité des majors du disque qui refusent de faire evoluer la distribution des artistes musicaux. Il ne parle au consommateur qu'à coup de repression et de protection (DRM). Du coup il ne faudra pas qu'il s'étonnent si leurs ventes baissent encore cette année.

Du coup pour 2009, je vais suivre de près un certain nombre de sujet:

  • D'un point de vue technologique, je vais suivre de prêt la bataille des systèmes d'explotation. Comme je le disais dans le post précédent, le cloud computing va certainement révolutionner dans la prochaine décénie, notre façon d'utiliser l'informatique. Il n'est pas sûr que les deux systèmes d'exploitation grand public (Windows Seven et OSX Snow Leopard) utilisent déjà ces techniques, mais ils seront certainement le pivot vers le cloud computing. Reste que certaines améliorations et nouveautés devraient être introduites. Parmi elle, la généralisation de l'utilisation de la puissance des puces graphiques parait prometteuse. Pour Windows Seven, souhaitons juste moins de lourdeur d'utilisation... Honnêtement Windows vista est une usine à gaz immonde qui risque de faire beaucoup de tort à Micro$oft.
  • D'un point de vue économique, je pense que l'année 2009 va être très sombre. En effet, la tumeur financière va essemer ses métastases dans l'économie réelle, et des conséquances politiques sont également à attendre. Tous les pays emmergeant qui se reposaient sur la hausse des matières premières sont au premier rang des futures victimes, mais aussi les pays manufacturiers comme la Chine. Pour cette denière , les révoltes qui éclatent, sont, à mon sens les prémisses d'une crise plus grave. L'ego surdimensionné de la Russie risque aussi d'en souffrir, car Poutine ne pourra plus "offrir la prospétrité" au peuple russe avec un baril à moins de 60 $
  • D'un point de vue géo-politique, l'année 2009 traduira donc de larges aspect de la crise économique, comme le conflit sur fond de gaz entre la Russie et l'Ukraine. Je suis sceptique quand au renouveau apporté par le président Obama. Franchement, je pense que les Etats-Unis sont d'abord mû par le buisness et l'argent, si le président peut influer sur les cour des choses, je suis convaincu qu'il ne changera pas ce sytème qui se nourri de l'exploitation à outrance des hommes et de la planète.
  • D'un point de culturel, le nouvel album de U2 sortira en 2009, qui sera donc un belle année! En réponse à l'echec de l'industrie du disque en 2008, j'espère que cette année leur fera ouvrir les yeux. J'espère aussi que le blue-ray va se démocratiser pour avoir des film à 15¤...
  • Bonne et heureuse année à tous, avec surtout une bonne santé !


Web 3.0
Ecrit par Spectrum le samedi 27 décembre 2008 [00:00]

Cette année, une grande partie des internautes français a découvert le Web 2.0 (article wikipedia en français ici et là, mieux fait, en anglais): des applications comme Facebook, twitter ou deezer, qui démontrent les progrès en effectuée depuis les premières pages web maladroites... (vous avez dit cadres?)

Alors que le Web 2.0 est déjà là, on commence à entrevoir son successeur. Le concept à la mode ces derniers temps, c'est le cloud computing: éther fais de silicium offrant une puissance de calcul qui approche déjà le cerveau humain. Pour comprendre l'intérêt futur du cloud computing, il faut déjà à mon sens essayer de deviner les débits qu'auront en 2015-2020 les abonnés à internet. Vu l'évolution; années 90: RTC; années 2000: ADSL, on peut certainement supposer que 2010 sera l'année de la fibre optique et des réseaux gigabits. Or quand on compare le débit d'un réseau gigabits, on obtient les taux de transfert en local entre un système PC et son disque dur (norme IDE ATA100, par exemple). On comprends alors qu'il n'est plus nécéssaire d'avoir sur son ordinateur de programmes ou de documents: tout peut être stocké et executé à partir du cloud: on aura plus de puissance de calcul, plus de stockage, et plus de sécurité. Il est amusant de voir revenir le paradygme lancé dans les années 80-9 par des sociétés comme Bull et leurs sations wise: terminal dépourvu de disque dur executant les programes d'un serveur plus puissant.

Aujourd'hui le Web 2.0 nous laisse entrevoir les évolutions vers la version 3.0. Celle ci marquera à mon avis une rupture avec l'environnent du "bureau" que nous connaissons. Le navigateur fenêtre sur le cloud sera au centre des futurs systèmes. Cette fenêtre donnera sur un espace ouvert et multiforme, qui permettra de larges interactions avec le cloud: ses amis, ses documents, des applications-widget... J'aimerais bien être un pro du dessin vectoriel pour vous le dessiner, mais je suis qu'au début de mon apprentissgae de Inkscape.


Le vrac de noël
Ecrit par Spectrum le dimanche 21 décembre 2008 [23:20]

Nous voici déjà à Noël. Cette année, je n'ai pas fait de wish-list pour Noël. En effet a 30 ans et maintenant papa, je n'ai plus à être gâté pour cette fête qui doit rester celle des enfants. (bon surtout, je suis un gros hypocrite qui s'offre en toute saison ce qui lui plait:). A propos de Noël, un article lu sur le site arrêt sur images a complétement détricoté le mythe du père noël. C'est amusant de voir des figures aussi emblématiques et imuables que le père noël décortiquées de la sorte: encore une invention ricaine. J'en profite au passage pour conseiller l'abonnement à arrêt sur images, qui n'est pas excessif, et une lecture vraiment utile, surtout pour moi qui ne regarde pas la télévision!

Je n'ai pas encore fait de commentaires sur les évolutions de la crise dont je parlais plus tôt cette année, mais il faudra bien que je fasse un petit message là dessus. Après tout, inutile de m'accuser de jouer la montre: nous n'en somes qu'au début. Je donne en tout cas à ceux qui seraient curieux quelques adresses intéressantes:

  • Le blog de Paul Jorion, anthropologue et économiste qui avait "prévu" la crise et donne des analyses très pertinentes.
  • Plus technique, mais tout aussi intéressant le blog de Loïc Abadie qui prévoit une période de déflation et donne des conseils de placements pour y faire face.
  • Un film qui soulève des questions intéressantes, même s'il fait débat: l'argent dette de Paul Grignon.

A l'avenir je devrai de nouveau pouvoir remplir mon logbook (avec de nombreuses choses qui se sont accumulées sur mon bureau!) et j'envisage aussi de refondre les sections du site. A bientôt !


L'homme est faible
Ecrit par Spectrum le jeudi 09 octobre 2008 [13:20]

Je suis ce qu'on peut appeller un vétéran de l'informatique, c'est à ditre que j'ai commencé avec de l'amstrad CPC6128, et que je fais partie de cette "élite" qui a un jour mis les mains dans autoexec.bat et config.sys(ah les bonheurs de la memoire paginée et EMM386... ça se méritait une partie de Strike Commander!). Tout au long de cette période comme tout bon PCiste convaincu, j'ai moqué la seule alternative qui survecu aux années 90: le Macinthosh. Pourtant depuis, victime de la diversification de leur produit, j'avais déjà fait une grave enfreinte à mon ethique technologique: j'avais acquis un iPod 80Go, à New-Yorck, dans le temple d'Apple: l'AppleStore. Il faut dire que depuis des années Apple tire l'innovation vers le haut: leur design est toujours aussi captivant et leurs produits offrent une ergonomie à toute épreuve. Ils ont même réussi le tour de force de reprendre LE système d'exploitation à leur compte, UNIX, tout en rajoutant une couche user-friendly: LE paradygme que Microsoft n'a jamais atteint avec Windows, se concrétisait dans OSX.

Mais voilà: Micro$soft, Apple; même combat: des systèmes fermés où le buisness prime. Apple qui va jusqu'à contrôler le hardware pour OSX représente le pire degré dans l'échelle de la fermeture, se permettant en plus de piller la robustesse et la stabilité des UNIX, sans y contribuer en retour. Recemment, ma femme a acheté un Mac Book Pro, introduisant un peu plus le démon dans le foyer. Mais recemment, j'ai commis l'irréparable.

Je voulais changer mon téléphone portable ainsi que mon abonnement. Me rendant souvent à l'étranger, je dépasse alors mon forfait de plusieurs dizaines voire centaines d'euros. Il fallait que cela cesse. De plus, les téléphone recents offrent de nouvelles possibilités alléchantes: Internet, GPS, grand écran et applications utiles. J'ai donc longtemps hésité. J'ai écarté d'emblée ou presque Windows Mobile: j'ai eu une mauvaise expérience en 2003 avec un Dell Axim et gardait un souvenir horrible de ce système d'exploitation qui passait son temps à planter: le BSOD au milieu d'une conversation téléphonique, très peu pour moi! Il restait donc diverses solutions dont le projet Androïde de Google ou encore OpenMoko, un projet de téléphone libre, et en dernier ressort mais pourquoi ne pas y penser: l'iPhone.

Le projet qui -éthiquement parlant, me convenait le plus: OpenMoko, se trouvait trop peu avancé (et aujourd'hui encore, au stade du balbutiement). J'avais peur de devoir le configurer pendant de longues heures pour finalement un service rendu proche de mon ancien portable: mais je vous l'accorde, c'était LE téléphone du gros Nerdzz. Concernant Google Android, je pense que le projet est vraiment très prometteur, mais deux désavantages: une sortie en France pas encore prévue et un OS encore peu mature. Restait donc plus que l'iPhone. Au début je voulais me le prendre dès sa sortie: la première génération était déjà une petite révolution en terme d'ergonomie, la deuxième (aussi appellée iPhone 3G) venait compléter le domaine des fonctionnalités: 3G, GPS. Suite à plusieur test, je m'étais jurés mordicus que décidemnt je n'achèterai pas d'iPhone, mais après avoir comparé avec toute la concurrence (notamment sur la taille de l'écran), la conclusion s'imposait: l'iPhone était le meilleur produit: j'ai donc cédé.

Me voila donc depuis possesseur d'un iPhone 3G 16Go. Et je dois avouer que je ne le regrette pas. C'est même tout simplement une révolution technologique dans mon univers informatique. Avoir internet en permanence, et qui plus est l'interfacer avec un GPS cela ouvre la voie à des applications nouvelles. Pour parler des points forts, les voici:

  • Le navigateur Safari est très rapide et vraiment bien adapté à l'affichage des pages sur une petite surface
  • L'interface est claire, l'ergonomie est excellente: pas besoin de stylet
  • Des applications excellentes: tracker GPS, Shazam, et Fring qui permet d'appeler en VoIP dès que le téléphone est sur un réseau WiFi
  • L'ergonomie, encore une fois, tapper un mail, un SMS, quel bonheur!

Les défauts que je peux lui reprocher:

  • Quelques bugs sur certains sites
  • Autonomie perfectible, quoique normale pour sa finesse et ses fonctions
  • Pas de vidéo et un appareil photo pas exceptionnel, par rapport à la concurrence

Pour voir les photos de la bête et les applications c'est ici


Le nouveau hardware
Ecrit par Spectrum le jeudi 09 octobre 2008 [12:20]

Voilà donc la présentation des deux nouvelles machines du réseau. Enfin, "nouvelles" de début 2007 et début 2008. La première, Warlock devait remplacer Blacklord comme ordi de jeux, et Blacklord passer en ordi sous Ubuntu, pour web et bureautique, lui même en remplacement de mon mini PC Shuttle qui était sous Mandriva. J'ai donc profité de la sortie de Burning Crusade pour rétrofiter mon ordinateur ludique. Je suis passé en technologie Intel: c'est le premier ordinateur que je monte en intel: le premier ordinateur que j'avais assemblé était un Duron 600. Et j'ai choisi une carte ATI Radeon X1900XT. Celà donnait une config assez équilibrée permettant de faire tourner tous les jeux du moment.

Un peu plus tard, j'ai changé un ordi appellé affectueusement "le grand blanc" (le fameux Duron 600 sur une Abit KG6!) qui servait à regarder la télé. En vue d'une future intégration avec des élements HiFi, j'ai choisi un boitier spécifique. Ce nouvel ordinateur du nom de Wizard me sert aujourd'hui à stocker toutes mes vidéos.

Bref, pour voir ces petites évolutions rendez-vous sur cette page.


Les news de la rentrée
Ecrit par Spectrum le vendredi 03 octobre 2008 [00:40]

J'entends déja certains dire que, vue la date de cette news, il s'aghit de la rentrée étudiante... Oui, j'ai encore une fois mis pas mal de temps à mettre à jour mon site, et pourtant ce n'est pas faute d'y penser! Je pense tous les jours à 10 trucs qu'il faudrait que j'écrive: un billet sur les automobilistes, le terrorisme, et la bêtise humaine aussi. Il faudrait aussi que je change le thème, que je complète la partie perso et la partie Linux. Que je retravaille complétement l'atelier... Bref, que je me trouve un boulot bien planqué où je pourrais coder du HTML toute la journée sans me faire remarquer.

Pour parler de choses plus réalistes, je vais quand même montrer que je n'ai pas chômé ces derniers temps:

  • J'ai été parmi les premiers utilisateurs du Flash SB900 cet été, et j'en ai fait un compte-rendu détaillé.
  • J'ai lu pas mal de truc cet été et j'ai essayé d'en parler dans mon logbook
  • J'ai visité Madrid, très belle ville qui évoque encore sa grandeur passée, avec cet esprit de retour aux sources (espaces verts, bars et contacts humains prégnants) qui font les villes espagnoles. Je ne me suis pas contenté de faire des reflexions à la con, j'ai aussi pris des photos.
  • J'ai mis à jour mon hardware et acheté plein de geekeries qui feront d'hypothétiques futures news

Pour finir, et pour vous détendre, je vous propose d'aller voir une série de vidéos hilarantes. La série s'appelle tête à claques, et les épisodes des "pilotes" puis de "l'otage" est vraiment à mourir de rire: courrez voir ces vidéos !


Interruption momentanée de la lumière et du son (bis)
Ecrit par Spectrum le jeudi 17 juillet 2008 [01:20]

Comme précedement, une certaine Liselen, m'empêche d'écrire sur ce blong. Autrefois, ce n'était qu'un amas de pixel, cette fois si c'est un être de cher et d'os. Goûtant donc en ce moment aux joies de la paternité, je poste donc ici beaucoup moins de choses. Cela dit je continue à lire pas mal de choses, donc il y aura un gros rattrapage à faire du coté du logbook ...

Pour ceux qui sont engoissés à l'idée de ne plus rien avoir à faire, allez donc voir hordes, un jeu qui se joue à partir d'un navigateur, est plutôt bien réalisé et tout à fait original. Bonnes vacances à tous et à bientôt, pour une rentrée chargée!


Transfert de richesses
Ecrit par Spectrum le dimanche 4 mai 2008 [20:50]

Le pétrole a dépassé cette année le seuil fatidique des 100$. Il navigue en ce moment autours de 115$ et risque de ne plus jamais passer en dessous de ce seuil des 100$... Conséquence pour le pékin moyen, il paye son essence plus cher à la pompe (même en europe en dépit d'un euro fort: devinez qui en profite?). Mais en s'élevent un peu au dessus du débat que peut changer un baril à 100$ ? Beaucoup vont parler de ralentissement de la croissance, etc. ... Mais là n'est pas mon propos. Je me demande quelle peuvent être les conséquences à beaucoup plus long terme, et notamment d'un point de vue de la distribution de la puissance.

Car si l'on en crois l'industrie pétrolière il reste environ 2200 milliards de barils à extraire. Supposons que le bénéfice pour le pays exportateur soit seulement de 15% par baril (ce qui est certainement sous évalué, vu que les coûts de production d'un baril de dollar n'ont pas doublé en deux ans !) la somme représentée est donc de 33 trillions de dollars... Il est difficile de se représenter que peut représenter une telle somme, cependant le site de la bourse de New York nous apprend que la capitalisation totale des entreprises qui y sont cotées est de 25 trillions de dollars fin 2006; celle de Londres est de 8 trillions (références ici). Donc il est possible aux pays exportateurs de pétrole de se payer l'ensemble de toutes les entreprises cotées à la bourse de New York et de Londres. Si on rajoute qu'un tier des reserves sont entre les mains du Moyen-Orient, on imagine une répartition de la puissance économique en 2050 bien différente de celle d'aujourd'hui!

Un autre transfert des richesses m'interpelle: celui des générations. Avec le viellissement de la population en France (mais aussi en Europe), et le refus d'une majorité de français de réformer le système de retraite, on va se retrouver avec un 3eme age très nombreux, vivant "au dépend" (sans connotation péjorative hein!) d'une population active de moins en moins nombreuse. La bulle immobilière qui s'est développée rajoute encore à ce déséquilibre. Aujourd'hui déjà les "vieux" ont tout: ils ont pu devenir propriétaire pour une infime partie de leurs revenus, et ils profitent de leur retraite ("globalement" bien sûr). Aujourd'hui les salariés qui ne peuvent plus accéder à la propriété, payent loyer et retraite à cette ancienne génération, qui concentre une grande partie des richesses du pays. La transmission aux jeunes générations pose donc, selon moi, un défi majeur des années à venir.


Futur
Ecrit par Spectrum le lundi 31 mars 2008 [20:50]

Est-ce que la crise financière et bientôt économique prend place au sein d'un cycle, ou bien augure t-elle une nouvelle ère ? Dans cette nouvelle ère le monde aurait profondément changé (matière première de plus en plus rares, écosystème sous-dimenssionné par rapport à la population mondiale) ne permettant plus d'assurer une croissance suffisante dans les pays développés. On pourrait ainsi assister à un rattrappage des pays dévellopés par certains pays emmergeant et voir ainsi les Etats-Unis ou l'Europe plafonner voir décliner ... Les grandes lignes du futur paysage économioque mondial restent obscures pour moi, en revanche en faisant du tri chez moi et devant la croissance exponentielle du bazar sur mon bureau je me suis fais un petite reflexion.

Il fut un temps où la qualité des produits étaient la première chose mise en avant. La robustesse et la fiabilité ou encore l'innovation étaient au premier plan. Les choses ont bien changé depuis vingt ans avec l'avènement du jetable, des services commerciaux (surtaxés) des garanties etc. ... Ainsi la formation des elites des entreprises nous renseigne sur la nouvelle mode: la prépondérence absolue du commercial sur l'ingénieur. Avant les ingénieurs étaient les rois, l'innovation et la mise en production des produits reposaient sur leurs épaules, aujourd'hui aucun ingénieur sans solide formation économique et commerciale ne peut prétendre occuper un poste clé; au contraire, des individus aux formations purement commerciales les ont remplacé. Ce changement est révélateur. Aujourd'hui on ne se préoccupe plus de ce que l'on vend mais comment on va le vendre. Le produit est inutile? les publicitaires et spécialistes en communication se chargeront de le rendre indispensable. Le produit est merdique? Les commerciaux vendront une super garantie 200% satisfait avec. Le produit est risqué et trop cher ? Une gamme d'assurance et de crédit sera proposé... Bref les produits vraiment étudiés avec attention se font de plus en plus rares, la seule préoccupation, ce qui importe, c'est vendre ...


La fin des classes...
Ecrit par Spectrum le mardi 18 février 2008 [22:02]

Le pouvoir d'achat est sous les feux de l'actualité. Récemment le ministre du Budget et de la Fonction publique, Eric Woerth a annoncé que le point d'indice qui sert de base au traitement des fonctionnaires ne serait augmenté que de 0,5%, "Le point d'indice n'a jamais eu vocation à couvrir l'intégralité de l'inflation. Ce n'est pas un mécanisme d'indexation. Il y a plusieurs éléments sur la feuille de paie : le point d'indice, les mesures catégorielles, l'ancienneté, pour ne citer que ceux-là.". Oser affirmer une telle chose, c'est reconnaître que les fonctionnaires vont voir leur pouvoir d'achat chuter, par rapport à leurs prédécesseurs. Car l'argument du gouvernement consiste à dire que l'avancement compense la non-augmentation des salaires. Quelle sottise ! Puisque M. Woerth prétend que 0,5% représente déjà une augmentation énorme qu'il n'était pas obligé de consentir, livrons nous à quelques calculs. Partons de l'hypothèse que l'inflation reste égale à 2% (ce qui est à mon avis la fourchette basse!), et imaginons que M. Woerth et ses successeurs soient imensémment magnanimes et consentent 0,5% tous les ans en augmentation du point d'indice (ce qui parait optimiste vu les finances publiques et l'équipe dirigeante en place... ). Prenons ensuite un SMICARD, un instituteur, et un maître de conférence échelon 4. Voilà ce que nous obtenons:
200820102020203020402050
SMIC100610571353173122162837
Instituteur128412971363143315061583
Maitre de Conférence (ech. 4)229223152433255826892826
source snesup
Nous pouvons donc en déduire que dans dix ans, un instituteur gagnera le SMIC. Et dans 40 ans un maître de conférence, sera SMICARD... Pourtant cette petite démonstration ne doit pas cacher que dès aujourd'hui, il y a une réorganisation complète des échelles de salaires. Pas seulement chez les fonctionnaires, mais pour tous les salariés. Il y a 20 ans, un Instituteur gagnait plus qu'un ouvrier, c'était évident. Aujourd'hui avec 90% d'une classe d'âge qui a le bac et la disparition de nombreux emplois peu qualifiés, il va falloir s'habituer à être SMICARD avec un BAC+2. Pour rester dans le domaine de l'enseignement, ce constat est fait dans le rapport Pochard:
"En revanche, parmi les plus jeunes, le niveau de qualification universitaire a considérablement augmenté : 20% du total des enseignants du second degré sont titulaires d'un diplôme de niveau bac+5 et parmi les agrégés, on en trouve 47%, avec cependant des différences sensibles selon les disciplines. Pourtant, paradoxalement, l'écart entre les enseignants et les autres citoyens s'est réduit dans la mesure où le niveau de qualification s'est aussi accru dans le reste de la société." Rapport Pochard

Ainsi peut-être faut-il se rendre à l'évidence. Rappelons qu'entre 1982 et 2005, la part des cadres et professions intermédiaires du privé dans la population active occupée a gagné près de 10 points, passant de 16,8% à 26,4%. Avec une large partie de la population "diplomée", des emplois manuels peu considérés, la baisse du pouvoir d'achat perçue est encore exacerbée par une nouvelle "classe moyenne" occupant des emplois autrefois reservés à une élite. Il y a ving ans, un ingénieurs informaticien était rare et précieux, c'est aujourd'hui du consommable; depuis le milieu des années 80 le nombre d'ingénieur formés a doublé! (source CEFI...) De nombreux trentenaires aujourd'hui ont l'impression de s'être élevés comparativement à leurs parents par leurs diplômes et leur statut.
Las, tout est relatif, le pouvoir d'achat diminue indubitablement, mais surtout, ne voyons-nous pas notre marché de l'emploi et la répartition des catégories socio-professionnelles changer radicalement ? Dans notre société complètement tertiaire, tout le monde à accès au fameux ascenseur social, le problème c'est que tout le monde arrive sur le même palier...


Turbulences en approche
Ecrit par Spectrum le dimanche 13 janvier 2008 [16:34]

2007 c'est fini, bonjour 2008! Pendant un bon mois, on va donc se tromper en écrivant toutes les dates (y compris sur les chèques, c'est grave docteur ? Oui, car un chèque émis depuis plus d'un an et huit jours n'est plus valable, si vous êtes tombé sur une tête en l'air, vous avez donc huit jours pour encaisser le chèque!). C'est comme quand je changeais de classe il me fallait un bon mois pour écrire 3emeB au lieu de 4emeB ...
A la nouvelle année il y deux écoles (ou plutôt trois, mais la troisième celle qui ne fait rien, n'est pas très intéressante). Il y a ceux qui font des prospectives sur l'année qui vient, et ceux qui font le bilan de l'année passée. Je ne sais pas ce qui est le plus difficile à faire mais en tout cas, j'ai davantage envie de revenir, quand l'année se termine sur les évènements qui l'ont à mon sens marqués. Première chose, la crise des subprimes. Je ne suis pas obsédé par l'économie mais cette crise qui pourrait bien se muer en crise économique mondiale m'intéresse car elle fait partie avec d'autres indicateurs d'un ensemble d'indices qui va déclencher pour 2008, en plus de turbulences économiques, la baisse des prix de l'immobilier (Rappel des faits ici pour ceux qui prennent le train en marche). En fait si cette baisse a déjà commencé, en 2008 ce sera dans de telles proportions que même les média à la botte du gouvernement/puissants en place ne pourront plus la cacher.
Deuxième chose qui fait très bien la transition, c'est la mise en place en France, d'un système à la Berlusconi, où quelques uns contrôlent tous les média. On ne peut plus citer aujourd'hui un quotidien ou une chaine indépendante et le Canard Enchainé reste le dernier bastion d'irreductibles qui peuvent encore laisser échapper des informations compromettantes. (Les autres qui peuvent se le permettre, c'est Entrevue, avec des thèmes qui suffisent amplement à la populace pour croire qu'on ne peut rien lui cacher, cf. photos de la Miss France). Cette concentration des media amène l'espace de l'actualité à être envahi par des sujets dérisoires (certains parlent de "peoplisation") qui doivent être suffisament raccoleurs et vendeurs pour ne laisser au plus qu'un entre-filet aux sujets "gênants". Le dernier rempart à cette Berlusconnisation intégrale c'est heureusement Internet qui permet de recueillir et diffuser d'autres avis opinions etc. ... Malheureusement ce media n'est pas jugé fiable, (souvent à raison) et sa diffusion reste confidentielle. Peut-être qu'en terme de connaissances factuelles Internet n'est pas une référence encyclopédique, mais en tout cas en terme de débat d'idées et de démocratie participative (pour reprendre un terme un temps à la mode), il est au top niveau.


Magic Décembre
Ecrit par Spectrum le mardi 4 décembre 2007 [11:40]

Décembre est une période particulièrement magique. Sans doute le bonheur de cette période est il étroitement lié à l'enfance où elle joue un rôle de premier plan dans l'imaginaire enfantin. Mais même adulte, on continue à énormément apprécier cette période qui contribue à bien faire passer la chute des températures. J'en profite donc pour doucement placer le lien vers mes souhaits de noël 2007 ici.

Enfin, je vous conseille de faire ce que j'appelle traditionnellement "mettre noël dans son coeur", i.e. faire toutes sortes d'activités qui vous immergent dans la magie de noël: faire une décoration, sortez voir les décorations des magasins, voir un film de noël: Le Grinch, Charlie et la chocolaterie, ou encore le dernier Disney vraiment réussi: Il était une fois.

Quand je suis seul et que j'ai un peu de temps, j'aime bien me passer un DVD musical. Ceux de U2 sont particulièrement appréciés. Je m'apperçoit que leurs chansons ont bercé de nombreux moments de solitude, parfois de doutes et de peines, et dégagent une émotion intacte encore aujourd'hui. Les quatres Irlandais ont su toute pendant toutes ces années, malgré un succés interplanétaire hors du commun; garder la même foi, les mêmes épouses, quand ils auraient pu avoir n'importe quelle fille sur cette terre. Leur engagement, et notamment celui de Bono, pour de nombreuses belles causes est réel. C'est vraiment le groupe de Rock le plus mythique de tous les temps non ? Pour finir, je ne peux qu'approuver ces mots répétés par Bono pendant le Vertigo Tour 2005 (j'y étais :):
"Don't become a monster in order to defeat a monster"



Nouvelle section du site
Ecrit par Spectrum le dimanche 28 octobre 2007 [18:58]
Bon aller hop, mon site n'a pas été beaucoup mis à jours ces derniers mois. J'ai quand même rajouté des photos dans ma gallerie, alors soyez pas trop mauvaise langue ! Celà dit, pas grand chose d'autres... Ce n'est pourtant pas l'envie qui manque tous les jours de vouloir publier un billet ici même, mais làs... la flegme à chaque fois ! J'aurais pourtant une grande envie de vous dire combien je trouve stupide la non ouverture des magasins le dimanche qui entraine un rush des plus désagréable le samedi, ou encore pourquoi il est important que dans 90% des cas, les voitures ne cèdent pas le passage des piètons pour sauver notre planète. Mais bon j'ai quand même entrepris de garder une petite trace de mes lectures, films et autres trucs que je regarde. J'ai créer une nouvelle section, un "Logbook" pour garder une petite trace et faire partager les choses que j'ai apprécié -ou pas, ces temps-ci...

Sceners rulezzzzzzzz
Ecrit par Spectrum le vendredi 22 juin 2007 [17:18]
Les arts ont évolués au fil des siècles. Le sixième art, la poésie était réputé pour être le plus abouti, puis au début du XXeme siècle, Ricciotto Canudo, critique italien a proposé de faire du cinéma, un septième art, le cinéma pouvant être perçu alors comme une fusion de la peinture, musique, danse, poésie ... Aujourd'hui l'art s'invite un peu partout, et continue d'évoluer. L'art numérique reste cependant très confidentiel en dehors des films, qu'il a envahi sous le terme "d'effet spéciaux". Pourtant l'art numérique vit aussi en dehors des productions cinématographies. Il a connu son essort avec l'évolution de l'ordinateur... Depuis le début des années 90 des artistes numériques se rassemblent lors de compétitions appelées démos-party pour mesurer leur talent dans le domaine de la création de musiques, création graphique, mais surtout de démos, "film" générés en temps réel par l'ordinateur pour démontrer tout le savoir faire de ses créateurs. Cette culture de l'art numérique s'épanouit dans un univers appelé la Scene(contraction de demoscene), avec ses groupes d'artistes, les sceners toujours en quête de nouveaux algorithmes et effets visuels. Du fait de la très forte dépendance de cet art par rapport à l'instrument qui le met en oeuvre, l'ordinateur, une oeuvre issue de cet art ne se juge pas seulement sur son rendu visuel et sonore, mais aussi sur les prouesses techniques qui ont permi d'y arriver. Ainsi, la Scene aime se fixer des défis en terme de taille. Les programmes qui créent en temsp réel les effets peuvent se voir limiter en terme d'espace occupé sur le disque: 64Ko, 4Ko, voire moins ! Quand on imagine qu'un jeu d'aujourd'hui prend au minimum un 1Go, il y a de quoi être impressionné. Ainsi recement j'ai été subjugué par une création de Farbrausch, un demogroup allemand qui s'était illustré avec cette démo, il ont réussit à faire tenir une superbe création sur moins de 170Ko... Vous pouvez la trouver ici. Si vous voulez en savoir plus sur l'art du futur, vous pouvez consulter cette page, une fois que vous serez conquis, n'oubliez pas de suivre l'actualité de la Scene sur Scene.org ou d'écouter les créations musicales en streaming sur OrangeJuice!.

Les Etats-Unis, champions de la violence
Ecrit par Spectrum le vendredi 25 mai 2007 [19:59]
Les invasions barbares est un petit film québéquois sympathique. Pas le genre de film majeur, mais celui qui laisse quelques répliques et quelques scènes en mémoire. Ainsi la scène où l'acteur principal parle du génocide des Indiens d'Amériques, qui dépasse tous les génocides du XXe siècle y compris celui des juifs. Bien sûr il faut être plus mesuré, car ce génocide n'a pas été mené d'un manière à exterminer directement le peuple indien, mais est plus complexe:

La tragédie des Indiens d'Amérique s'est jouée jusqu'au milieu du XXe siècle de manière plus simple et plus terrible encore que certains ne l'imaginent. Leur sort n'est pas le fruit d'une réflexion perverse et génocidaire, en aucun cas celui d'un complot au sommet. Il est plutôt le fait ? pas moins criminel ? de sous-fifres en rupture de ban et de la coupable négligence des Etats. Il est la conséquence, alors inévitable, de la prise de possession de la planète par l'Occident chrétien, par une dictature productiviste exclusive et destructrice, au profit de ce que tour à tour l'Europe, puis les Etats-Unis, d'autres demain, appellent et appelleront l'ordre du monde.
La thèse du « génocide indien » :guerre de position entre science et mémoire Frédéric Dorel

Aujourd'hui les Etats-Unis fabriquent toujours plus de violence qui est un des produits de leur complexe militaro industriel et d'une société qui hiérarchise la valeur des vies humaines. En Afghanistan et en Irak, l'armée multiplie les bavures, et les militaires n'hésitent pas à tirer "dans le tas" en cas de doute. Des centaines de "faits d'hiver" sont ainsi rapportés: des bus mitraillés avec femmes et enfants, des villages bombardés par précaution... En secouant le spectre d'Al-quaida ou en agitant le principe de précaution les Etats-Unis tuent des civils, non américain. Cette hiérarchie de la valeur d'une mort transparait aussi dans l'emploi des sociétés privés. Celle-ci très présentes en Irak permettent de diminuer le bilan des pertes américaines de l'armée régulière. Comment ce peuple né d'une mosaïque d'autres peuples peut-il à ce point devenir indifférent aux autres ? Il y a quelques jours je lisais un fait divers qui s'est passé à New York. Un agent de police -qui n'était pas en service, a tué un chauffeur qui lui est rentré dedans, en criblant sa voiture de balle. Ce genre de faits divers est bien représentatif d'un pays dont les reflexes restent très proche de cow-boy... Làs, ils voudraient être le bon, il ne sont que la brute, pour ne pas dire le truand.

Elections en approches
Ecrit par Spectrum le mercredi 18 avril 2007 [22:20]
Bientôt le premier tour de l'élection présidentielle. Malheureusement cette année il n'y aura pas de surprise, pas d'inconnue. Tout le monde s'est résolu à ce que ce soit M. Sarkozy le prochain président de la République. Si l'on peut le comprendre de la part de la droite, on le pardonneras moins à la gauche. En effet il y a une donnée fixe dans cette élection. M. Sarkozy sera au deuxième tour. Reste donc à savoir qui sera opposé à lui. On peut dores et déjà écarter la présence de M. Le Pen au second tour vu que pas mal de ses electeurs de 2002 ont aujourd'hui trouvé en M. Sarkozy un nouvel exutoire à leur vote contestataire (ce qui est réellement débile, puisque M. Sarkozy et son parti sont au pouvoir depuis des années...). Reste donc Ségolène Royale. Làs, si celle-ci se qualifie pour le second tours, il est évident que M. Sarkozy gagne. Il ne reste donc plus que le cas Bayrou. Si M. Bayrou se qualifie au second tours alors c'est la seule possibilité pour que nous n'ayons pas un président de l'UMP ces cinq prochaines années... L'individu est plutôt bien cablé, et pour ma part je partage grandement ses idées...
Du coup si on reflechit bien, à part M. Rocard qui a lancé un appel à l'union PS-UDF, tous les partis dits "de gauche" s'accomodent très bien de la future élection de M. Sarkozy, ce qui révèle finalement bien la vaste mascarade qu'est la scène politique. En tout cas pour ceux qui se posent encore la question, et sachant que la seule alternative à M. Sarkozy est M. Bayrou, je vous invite à visiter le site Candidats.fr où on en apprend plus sur l'avis des candidats à propos des logiciels libres, DRM et la copie privée. Pour bien commencer avec les promesses dans le vide, M. Sarkozy n'a pas dencore daigné répondre (et c'est le seul parmi les "gros candidats") alors qu'il s'y était engagé... Voilà un candidats à la présidentielle qui n'aura pas perdu de temps pour oublier ses promesses.

Objectifs, musique jetable.
Ecrit par Spectrum le samedi 31 mars 2007 [19:50]
De retour après 4 semaines dans les Caraïbes... Je n'ai pas fais beaucoup de photos ! En revanche j'ai encore profité d'un passage par Saint-Martin pour investir dans du matériel photo Nikon... Du coup, je vous invite à aller voir le comparatif entre objectifs à 24mm si vous êtes branchés materiel photo. Accéssoirement, j'ai découvert une belle arnaque qui est celle des DRM. J'ai acheté de la musique sur le site Fnacmusic.com, et je ne pensais pas que j'achetais de la musique jetable. Pourtant, une lecture attentive de leurs outrageuses conditions d'utilisation auraient du me mettre la puce à l'oreil. Celles-ci prévoient en effet aucun transfert entre ordinateurs. Jusque là, beaucoup de persones diront que c'est normal; pour empêcher le piratage. Seulement voilà, 1 ans plus tard, je change d'ordi comme je l'ai fièrement annoncé dans la news précédente, et hop, Windows Media Player refuse de me laisser lire la musique argant du fait que l'ordinateur est différent. Avec de telles restrictions d'utilisation, je ne laisse pas plus de 3-4 ans à ces bouses de DRM à vivre. Puisque quand tout le monde se sera fait rouler par ce scandaleux principe, plus personne ne voudra encore acheter un euro un morceau de musique jetable.


Cure de désintoxication de wow
Ecrit par Spectrum le lundi 19 février 2007 [21:30]
Bien bien, la petite parenthèse que je me suis offert pendant deux ans est en passe d'être finie: je me suis lassé de world of warcraft. Du coup j'ai plein de nouveaux projets. Malheureusement -ou heureusement; ça depends de quel coté on se place, je risque de repartir pour quelques semaines dans les Caraïbes. J'espère que je pourrais encore faire quelques photos (et si vous n'avez pas encore vu les photos de Martinique de ma gallerie, c'est le moment d'aller y faire un tour. Sinon je vous conseille d'écouter quelques groupes raffraichissants du moment comme Brainstorm ou Razorlight, ou encore de regarder Death Note; le dernier anime qui gaze... Coté machine, j'ai fait un petit upgrade de mon PC Windaube, et changé feu ma Mandrake pour une Unbuntu. Y a pas a dire; cette distribution est très bien faite. Je vais sans doute faire un peu le ménage sur mon site, vu qu'après des années de vandalisme sur les standards du web, Microsoft, c'est enfin décidé à sortir un navigateur qui supporte le canal alpha des PNG :) A très bientôt !


Du haut de la fourmilière
Ecrit par Spectrum le mercredi 6 décembre 2006 [11:00]
Tel le naturaliste examinant une fourmilière, notre monde donne parfois envie de prendre du recul, pour y examiner l'espèce humaine. Mais autant est-il possible de comprendre toutes les espèces animales dont le but principal est survivre, autant les buts de l'espèce humaine paraissent contradictoires. En effet, l'espèce humaine est la seule à detruire son milieu naturel, donc la survie de l'espèce n'est pas une priorité, elle est reléguée au rang d'une contingence à court terme: celui d'une vie humaine; parfois moins (comportements à risque, tabac, alcool, Jack-ass...). Donc il faut chercher d'autres moteurs qui motivent nos agissements et organisent notre "ballet planétaire". Si on veut simplifier et après moult groupe de recherche, quelques "valeurs" semblent aptent à constituer des moteurs. Pour simplifier il y en a deux, les autres n'étant que des épi-phénomènes, rendant qu'un peu plus chaotique le mouvement d'ensemble. Le premier bien sûr est la cupidité, le deuxième est l'amour. Cupidité et amour interargissent, mais quand on s'y penche de plus prêt leur sphère est bien distincte. La cupidité règle le concert de manière globale, et permet de comprendre le mouvement global de l'espèce humaine. L'amour, lui, n'apparait que quand on "zoome" à l'echelle de l'homme, pour guider ses pas dans un espace plus réduit: celui de son cercle de connaissances. Alors bien sûr on pourra m'opposer que la cupidité est également une valeur locale, mais dans la mesure ou sa portée à vocation universelle (on est prêt à être cupide avec 2, 10 voire des millions de personnes s'il le faut), la replacer à cette echelle lui redonne toute son ampleur, à l'opposé depuis un certain Jesus Christ, on a jamais vu de personne aimer et agir uniquement en pensant à l'amour, de quelqu'un qu'il ne connait pas.


Fumer pue
Ecrit par Spectrum le samedi 14 octobre 2006 [23:14]
Alors que le gouvernement va adopter à l'échancee 2007, un projet visant à interdire de fumer dans les lieux publics, on continue d'entendre sur le tabac, tout et n'importe quoi. Venons en au faits, de quoi parle t'on déjà ? De ça: la cigarette. Comment en parle ses fabriquants ?
"nous ne fumons pas cette merde. Nous la vendons. Nous reservons ce droit aux jeunes, aux pauvres, aux Noirs et aux imbéciles" (Déclaration d'un dirigeant du groupe RJ Reynolds, un des principaux cigarettier américain, cité dans, Nuit gravement au tabac de Francis Caballero)
Donc on se retrouve en présence d'un problème de santé publique, puisqu'un produit manifestement nocif se retrouve en vente libre et de nombreuses personnes sous la dépendance à ce produit. Dans ce contexte beaucoup de personnes continuent de défendre "leurs liberté de se tuer avec ce qu'il veulent". Le gros problème, c'est que c'est l'ensemble des cotisants à la securité sociale qui paie les frais de ces fumeurs. Ainsi si au départ on avait un problème de santé public, on touche d'avantage à un problème de société: le fumeur est égoiste. Il adore sa fumée mais pas celle des autres. Il veut bien crever de la clope, mais fait supporter à tous ses frais de santé(et c'est énorme...) . Le fumeur exige que tout le monde soit tolérant vis à vis de son plaisir qui le ronge mais est absolulent intolérant. Et le pire, un truc de fou... c'est que les femmes enceintes qui fument ou font respirer de la fumer de cigarette à leur bébé,compromettent très gravement et irremédiablement la santé de l'enfant... Est-il normal qu'une fumeuse puisse imposer de tels sévices à son enfant ?


Pas très cathodique
Ecrit par Spectrum le mercredi 5 juillet 2006 [22:53]
Hier comme je me baladais dans Paris, j'ai subitement été pris de panique. Le sentiment d'avoir oublié quelque chose m'a assaillis; comme un vieux billet de 200 balles dans la poche d'un pantalon. Et si j'étais en train de passer à coté de quelque chose d'énorme ? Un bouleversement, un passage inévitable dans la vie d'un homme ? Pris d'angoisse, je me suis documenté sur cette activité mise en someil depuis mes 17 ans, et à laquelle le français se consacre en moyenne 3 heures 30 pas jour. Trois heures trente !! Sur une vie celà represente 10 années !

Toujours est-il que depuis près de 10 ans maintenant, moi je n'ai plus allumé de télévision.

Est-ce un désir de se démarquer ? Peut-être, mais pour une activité aussi individuelle cet aspect ne me semble pas pregnant. Finalement, la télévision on trouvera toujours une bonne raison pour la regarder, c'est fait pour: repportages racoleurs, présentatrices sexy, images "chocs". Mais au final à chaque fois que vers 23H00 23H30 on appuie sur le bouton arrêt, c'est toujours la même aigreur, le même sentiment que - finalement ont a pas appris grand chose, on ne s'est pas enrichi. L'information ? Elle sera toujours parcelaire, toujours subjective; finalement, être informé c'est se saisir de fait débarassés de l'image qui elle, est toujours partisanne. Les films ? Comme le dit Jean Philippe toussaint " Par principe et par commodité, je ne regarde jamais de films à la télévision (de la même manière, je ne lis pas de livres en braille)".
Finallement quand on observe le temps perdu - 10 ans de sa vie, et le réel gain, on ne l'allume plus. C'est alors l'heure de prendre du recul sur cette petite boite à image, voir comment elle fait l'opinion publique, et jette ses coups de projecteur là où bon lui semble. L'heure de consacrer du temps à d'autres média: presse radio et internet par exemple. Patrick Le Lay, président directeur général de TF1 a écrit:
"Il y a beaucoup de façons de parler de la télévision. Mais dans une perspective business, soyons réaliste : à la base, le métier de TF1, c'est d'aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit (...). Or pour qu'un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c'est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible (...)."



Mortelle Saint Valentin
Ecrit par Spectrum le mardi 14 février 2006 [20:13]
Le petit commerce comme le gros pour attirer le chalan, aime créer toute l'année, des évènements. Il serait intéressant de dresser la liste de ces jours particuliers, qui couvrent à n'en pas douter l'année entière. Fête des pères, mères, grand-pères et grand mères, halloween, ou encore vaste période des soldes. Parmi ces temps marketing, le plus risible est celui de la Saint-Valentin, où dans la foulée des marchands, tout le monde se prête à la célébration de la fête des amoureux: restaurants bondés, bijouteries prises d'assaut, "affaires de la Saint-Valentin" ... Quel gachis, le reste de l'année, les restaurants, beaucoup moins bondés, se prêtent beaucoup mieux à un tête à tête, que ce soir là où tous le monde se retrouve serré, et attend 3 plombes pour un menu spécial St-Valentin -bien entendu plus cher... Au delà de ces apsects somme toute pratique, si l'on peut comprendre qu'il y ait une commémoration de l'armistice ou de tel anniversaire, on peut être scandalisé que la fête des amoureux ne dure qu'une petite journée !


Bon son ne saurait mentir
Ecrit par Spectrum le mardi 06 février 2006 [21:53]
Quand on regarde sa CDthèque, on redécouvre souvent des artistes jusqu'alors oubliés. Et puis il y a ceux, qui traversent les années, sans prendre une ride musicale. Indépendement de l'affection que l'on peux porter à un groupe, la qualité d'un album est essentiellement variable. Ainsi la géographie même de l'album renseigne sur la stratégie de l'artiste comme sur ses qualités. Par exemple il y a l'artiste qui sort un premier album d'excellente tenue, avec 12 morceaux qui oscillent entre le bon et le très bon. Deux cas se rencontrent: soit cet artiste est génial, de la trempe d'un U2 par exemple, soit cet album représente le travail accompli pour se faire connaitre et est un best off des années passées pour y parvenir. Sans enlever de mérite au groupe, celà laisse augurer des albums plus décevants, avec moins de très bons morceaux, lorsque le groupe devra s'inscrire dans le rythme habituel d'un album tous les deux trois ans (ça évite de trop tomber dans l'oubli). Pour prendre un exemple de groupe Français, regardons Matmatah. Un premier album ("qui n'en est pas un", le groupe existe alors déjà depuis un petit moment...) excellent avec des morceaux qui se laissent écouter du début à la fin. Puis quelques années plus tard, puisqu'il faut bien continuer à sortir des albums, deux autres albums sortent en presque 8 ans. Ces deux albums sont beaucoup moins riches, avec 1 ou 2 morceaux qui sortent -à peine, du lot à chaque fois.


Interruption momentanée de la lumière et du son
Ecrit par Spectrum le jeudi 19 janvier 2006 [18:10]
C'est lourd les déménagement! Et attendre une connexion internet, c'est encore plus lourd. La semaine dernière je me suis fait flashé par un radar mobile automatique. Je roulais bien tranquilement sur une autoroute quasi deserte quand tout à coup je me suis fais doubler par un fou furieux qui devait rouler à 130-140. Je regarde mon compteur 100-110... Et là le drame, le break blanc qui me prends en photo: 103 Km/h mesurés, pour 97 retenus, et une belle prune. Et oui, c'était une portion limitée à 90Km/h ! Je ne sais pas ce qui a pris les ingénieurs des ponts et chaussés de limiter de telles autoroutes à 90... Car il n'y a pas de virages dangereux, pas de carrefours rien, ... En tout cas la maréchaussée ne s'y est pas trompée et a bien senti le coin juteux.


Petit séjour sous les tropiques
Ecrit par Spectrum le mardi 18 octobre 2005 [23:41TU]
Je passe quelque temps sous les tropiques, non loin des mythiques îles dont les noms ont bercés mon enfance de piratophile. Playmobil pirates, Monkey Island, Pirates of the Caribean, et sans oublier Keira Kneightley... de nombreux souvenirs se bousculent dans ma mémoire... Aussi ai-je pu faire la connaissance d'Antigua, Barbada, Sainte Lucie... Justement celà me rappele que j'ai oublié de vous parler de Sid Meyer's Pirate, que tous les amateurs de flibustiers, corsaires et autres boucaniers ne doivent rater sous aucun pretexte !


La rentrée déjà bien consommée
Ecrit par Spectrum le Vendredi 23 septembre 2005 [21:29]
Une rentrée bien chargée pour moi, avec des voyages un peu partout en France et à l'Etranger. Et oui il n'y a pas que Wow qui me prends du temps. Que faut-il aller voir au Cinéma ? Et bien ça date un peu mais Charlie et la chocolaterie n'est pas à rater. Sinon, il faudra que je trouve dans les jours qui viennent un peu de temps pour mettre de nouvelles photos en ligne, vous parler de quelques BD, et des pays que j'ai récement visités, et enfin prendre le temps pour coucher quelques chroniques qui me tiennent à coeur. Encore beaucoup de projets pour pas beaucoup de temps quoi.


Bonnes vacances
Ecrit par Spectrum le Dimanche 10 juillet 2005 [9:49]
En cette periode estivale, je souhaite de bonnes vacances à tous les visiteurs de passage sur mon site. Profitez en pour lire un peu, et vous déconnecter de l'ordinateur (je peux parler avec World of Waracraft...). La bonne nouvelle, c'est que IE7 supportera le cannal alpha des png (à la bonne heure) et que les inconditionnels des produits Micro$oft (où ceux qui n'ont pas le choix) pourront à l'avenir voir mon site normalement.
En attendant, bonnes vacances et à bientôt !


Fermeture du site pour un temps indéterminé ;)
Ecrit par Spectrum le Lundi 6 juin 2005 [21:34]
Mon dieu s'en est fait de SpectrumSite, moi qui avait déjà du mal à le mettre à jour chaque mois, je viens de mettre le doigt dans un engrenage infernal. Pourtant je m'étais juré de ne pas l'acheter, de ne pas l'installer, mais voilà j'ai craqué: je joue à World of Warcraft (WoW pour les intimes). Après y avoir passé les dernières 48h (dont 4 heures pour l'installer, je dois dire que je suis complètement accro.
Si vous êtes définitivement désolé de voir le site se mourrir, allez donc acheter le jeux et rejoignez moi sur Khaz Kadan !
Le site oficiel
Le site du firmware patché pour pouvoir jouer avec un Linksys WRT54G ou GS, en effet il y a un gros bug sinon.
A bientôt (un indice: j'ai une démoniste).


SpectrumSite n'est pas mort !
Ecrit par Spectrum le Jeudi 26 mai 2005 [20:44]
Quand j'allais sur des sites persos j'en avais marre de voir que leur créateur les mettaient jamais à jour. Depuis que j'ai mon site perso, je comprend mieux:/
Donc, il faut bien que je donne quelques nouvelles. D'abord les nouveautés sur le site; c'est surtout la gallerie photo qui s'enrichit chaques mois, récemment il y eut quelques photos de Ferrari pour les amateurs. J'ai pas mal d'autres photos à poster mais pas le temps de post-traiter. Ensuite comme je suis de bonne humeur ce soir, je vais vous conseiller deux bons bouquins. Le premier s'appelle Après l'Empire d'Emmanuel Todd, et est, comme le dit le sous-titre, un Essai sur la décomposition du système américain. Enfin de l'histoire/géopolitique comme on ne vous la présente jamais, avec un regard de démographe tout à fait intéressant. A lire absolument. Le deuxième est un roman d'Eric Emmanuel Scmidt, L'Evangile selon Pilate. Il sera pour les fans de Dan Brown un beau prolongement du Da Vinci Code, pour les autres ce sera tout simplment un très beau roman, qui raconte une histoire de Jésus selon deux points de vue très prenant.
Enfin puisque c'est la mode des blogs je vais en citer 2, qu'il m'arrive de lire:
Le Blog de David Madore
Le Blog de Ron Gilbert, créateur de Monkey ISland (entre autre)
A la prochaine !


Ma gallerie photo !
Ecrit par Spectrum le Mercredi 23 Février 2005 [18:34]
J'ai depuis le mois de mai un excellent appareil photo numériques (le Nikon D70). J'ai mis en ligne une petite gallerie photo, que j'enrichirai au fil des mois. N'hésitez pas à poster un commentaire ou une note ! Clickez ici pour accéder à ma gallerie photo.


Un script utile...
Ecrit par Spectrum le Dimanche 20 Février 2005 [23:34]
Je met à disposition de ceux qui le désirent, un petit script simple, mais efficace, pour faire des bordures type carte postale pour les photos. Celui-ci s'utilise avec The gimp, le surpuissant logiciel de retouche d'image libre. Pour ceux que ça interesse, c'est dans l'atelier que ça se passe.


Un petit nouveau dans la famille
Ecrit par Spectrum le Dimanche 6 Février 2005 [18:34]
Ce week-end j'ai remis à niveau un de mes ordinateurs. Après avoir claqué près de 1000¤ rue montgallet, j'ai monté à la place d'une ancienne config, un foudre de guerre pour pouvoir profiter des derniers hits en 3D. J'en ai aussi profité pour créer un réseau cohérent avec un routeur Linksys WRT54GS. Le tout fonctionne à merveille. Voici des photos de l'opération, pour les tarés qui comme moi aiment bien flairer la bonne odeur de cuivre et de silice ;).


Marre de l'immobilier trops cher ?
Ecrit par Spectrum le Dimanche 23 Janvier 2005 [11:44]
Si comme moi vous faites partie des gens qui désireraient acheter leur résidence principale pour la première fois, aussi appelés "primo-accédants", vous devez être abasourdis par les prix de l'immobilier ces temps-ci. Bien que gagnant très bien ma vie, je ne peux me payer plus qu'un 2 pièces dans la banlieu parisienne. On se demande vraiment ce qui se passe dans la tête des acheteurs, lorsqu'ils mettent 200.000¤ dans un 2 pièces! Heureusement un article du monde, et plus récemment un site plutôt encourageant, parle de cette bulle immobilière, pour la crevaison de laquelle, je prie trois fois par jour. Je vous conseille la lecture de ce site, qui offre un point de vue qui change un peu par rapport au battage médiatique (très bien organisé par les agences immobilières et les spéculateurs d'ailleurs!) autours de la hausse sans fin de l'immobilier.

Si vous souhaitez consulter les nouvelles plus anciennes, rendez vous aux Archives.